En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 482.57 PTS
-0.21 %
5 470.50
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.00 %
DAX PTS
12 430.88
-
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.174
-0.10 %

Marie Brizard : une semaine bien difficile

| Boursier | 631 | Aucun vote sur cette news

Plombé par ses résultats semestriels pour le moins décevants, Marie Brizard a connu une semaine pour le moins difficile en bourse...

Marie Brizard : une semaine bien difficile
Credits Reuters

Plombé par des résultats semestriels décevants, Marie Brizard a connu une semaine pour le moins difficile en bourse. Sur cinq séances, toutes passées dans le rouge, le groupe de spiritueux cède près de 14% à 13,8 euros ce vendredi. Le titre enregistre ainsi la plus mauvaise performance hebdomadaire sur le SRD.

L'Ebitda a viré au rouge sur la première partie de l'année et le résultat net positif de 2,2 ME est l'arbre qui cache la forêt grâce à la plus-value de cession du siège historique bordelais. Les prévisions pour le second semestre ne laissent rien augurer de bon, avec un marché de la vodka très tendu aux Etats-Unis et en Pologne.

"Le Mainstream, un positionnement difficile et ingrat!", indiquait Oddo BHF au coeur de l'été. Le broker a vu son opinion confortée par cette publication. La grande distribution est en grande souffrance et les marques nationales sont avant tout des "price benchmark", explique le courtier. William Peel n'a aucun "pricing power" et les dépenses de marketing n'apportent aucun levier opérationnel. La situation est similaire en Pologne. Aux États-Unis, Tito's impose sa loi sur le segment Vodka et conduit les autres grandes marques à des baisses de prix car le marketing traditionnel des marques est inefficace, ajoute Oddo, à "accumuler" sur le dossier avec un cours cible de 10 euros.

Moins pessimiste, Bryan Garnier a réduit ce matin sa 'fair value' de 16,2 à 15,7 euros tout en restant à l''achat'. BG juge les objectifs 2020 toujours réalisables grâce notamment à la reconfiguration du réseau de distribution du groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Le chiffre d'affaires semestriel de Videlio ressort en augmentation de 1,3% entre le 30 juin 2017 et le 30 juin 2018...

Publié le 24/09/2018

Reuters révèle que Judith Hartmann, directrice des finances d'Engie, a déclaré lundi lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que son groupe prévoit d'enregistrer en 2018 un…

Publié le 24/09/2018

Grosse opération dans le secteur aurifère...

Publié le 24/09/2018

Intrasense DMS Group ont mis fin aux discussions portant sur le projet d'apport des activités d'imagerie médicale de DMS Group à la société Intrasense, engagées depuis l'annonce du projet…

Publié le 24/09/2018

Eiffage a signé le protocole d'achat sous conditions du groupe Meccoli, spécialisé dans la pose, la maintenance et le renouvellement de voies ferrées et de caténaires en France. Meccoli compte…