En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 087.29 PTS
-0.17 %
5 084.00
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 069.81
-0.19 %
DAX PTS
11 523.81
+0.00 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.05 %

Marchés: l'Italie sous tension, les critiques fusent

| Boursier | 266 | Aucun vote sur cette news

Le projet budgétaire adopté par le gouvernement italien de coalition ne reçoit pas un bon accueil par les marchés...

Marchés: l'Italie sous tension, les critiques fusent
Credits Reuters

Le projet budgétaire adopté par le gouvernement italien de coalition ne reçoit pas un bon accueil par les marchés. C'est un euphémisme! Mais il est également durement critiqué par certains Italiens. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, pense par exemple que le budget que préparent le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue ne permettra pas d'augmenter le nombre d'emplois et pèsera sur l'épargne des Italiens.

"C'est un budget contre le peuple, qui appauvrit le Nord sans aider le Sud. Il freine la croissance et aggrave la dette, augmente le coût des hypothèques et des prêts pour les familles et les entreprises. Cela nous rend moins souverains, plus dépendants des marchés. Donc, il abolit le bon sens, pas la pauvreté", affirme le membre fondateur de Forza Italia, la formation de droite de Silvio Berlusconi.

Un objectif de déficit de 2,4% du PIB

Le gouvernement italien de coalition s'est accordé jeudi soir sur un objectif de déficit de 2,4% du PIB sur les trois prochaines années, trois plus fois plus important que la trajectoire fixée par le précédent exécutif. Un niveau également supérieur au seuil de 2% que le ministre de l'Economie, Giovanni Tria, avait fixé comme une limite à ne pas dépasser. "C'est une défaite pour Tria", explique à Bloomberg, Erik Jones, professeur d'économie politique internationale à l'Université Johns Hopkins de Bologne. "La dette va augmenter par rapport au PIB, et le gouvernement va être sous pression alors qu'il rédige le budget".

"Avec un déficit à 2,4% du PIB, la dette publique ne va pas diminuer, au mieux, elle se stabilisera en partant de l'hypothèse d'un taux de croissance du PIB de 2,5%", explique de son côté à Reuters, Nicola Nobile, économiste d'Oxford Economics. "Ce qui est préoccupant, c'est que le déficit est prévu à 2,4% sur trois années consécutives. Cela rend l'Italie vulnérable à toute évolution du sentiment général et du cycle économique. L'autre problème, c'est la perte de crédibilité du ministre de l'Economie Tria".

La dette italienne représente plus de 130% du PIB, ce qui en fait la plus lourde d'Europe après celle de la Grèce, rapportée au poids économique du pays.

Fortes tensions sur les marchés italiens

Dans des conditions, les rendements des emprunts d'Etat transalpins se tendent fortement ce vendredi. Le taux italien à dix ans grimpe de plus de 30 points de base, pour repasser le seuil de 3,2%, au plus haut depuis début septembre. Les rendements des emprunts à deux et cinq ans s'envolent quant à eux de plus de 40 points de base.

La bourse est également chahutée avec un indice FTSE MIB qui perd plus de 3,5% à la mi-journée à Milan!

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…

Publié le 15/10/2018

GL events annonce le succès de son augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires. Le montant final brut de l’augmentation de Capital…