En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 842.72 PTS
-0.10 %
4 851.00
+0.12 %
SBF 120 PTS
3 869.14
+0.03 %
DAX PTS
11 084.53
-0.05 %
Dowjones PTS
24 533.39
+0.53 %
6 657.55
+0.16 %
1.139
+0.23 %

Marchés : 2019, année de volatilité et de rebond?

| Boursier | 250 | Aucun vote sur cette news

Réponse dans un an...

Marchés : 2019, année de volatilité et de rebond?
Credits Reuters

2018 terminé, 2019 sera-t-elle l'année du rebond pour les marchés boursiers ? Au regard de cette première séance, difficile de s'engager dans un tel sens. Pourtant, les stratégistes évoquant une telle hypothèse sont tout aussi nombreux que ceux tablant sur un véritable krach.

Des valorisations attractives?

Si les vents contraires sont encore multiples, guerre commerciale, risques politiques, ralentissement de la croissance mondiale, resserrement de la politique monétaire des grandes banques centrales, les experts notent que la chute enregistrée sur la fin d'année dernière offre désormais aux opérateurs des niveaux de valorisation nettement plus attractifs. "Nous avons commencé l'année (2018) avec un marché très cher, et cette année nous débutons avec un marché peu coûteux. Nous nous préparons peut-être à une grosse surprise haussière", affirme à 'CNBC' Jonathan Golub, stratégiste chez Credit Suisse.

Hausse des bénéfices en question

Alors que certains mettent en avant le net ralentissement attendu de la croissance des bénéfices des entreprises après la hausse de plus de 20% enregistrée en 2018 aux Etats-Unis, J.Golub ne s'inquiète pas : "Le fait que vous le comparez à l'excellente croissance des bénéfices de cette année, favorisée par les changements fiscaux, n'est pas une comparaison équitable. La croissance sera plus lente, mais ce ne sera pas un problème... Je m'attends à ce que les managements soient très prudents et évasifs dans leur langage lorsque les prochains rapports trimestriels seront publiés. Je pense qu'il y aura une disparité entre les chiffres qui seront très bons et la rhétorique qui sera prudente. Dans la mesure où le marché sera pris dans la rhétorique, cela créera une occasion d'achat".

Un accord Washington/Pékin comme déclencheur?

Ed Keon, stratège et gérant de fonds chez QMA, se sent clairement mieux au sujet du marché, mais affirme que de gros risques continuent à peser. Il s'attend par ailleurs à ce que la croissance des bénéfices soit stable en 2019, comparativement aux attentes du consensus qui table sur une hausse de 7 à 8% environ. Alors que le président Trump a fait état la semaine dernière d'avancées dans les discussions entre Washington et Pékin en vue d'un accord entre les deux pays, le spécialiste note que si "nous parvenons à un deal juste et équitable sur le front de la guerre commerciale, ce serait une bonne nouvelle", qui pourrait servir de catalyseur positif pour le marché.

La volatilité appelée à durer

En attendant, un élément semble mettre d'accord la communauté financière: la volatilité. "Les actifs risqués étant désormais plus sensibles aux facteurs macroéconomiques, et l'incertitude politique jouant un rôle croissant, la volatilité des marchés financiers est appelée à durer", explique par exemple Stéphane Monier, Responsable des investissements, Lombard Odier. "2018 a montré combien une hausse des rendements américains peut être difficile à digérer pour les marchés, alors même qu'elle est une conséquence tout à fait prévisible pour une économie saine, qui affiche une croissance supérieure à son potentiel et réduit son écart de production", note de son côté, Samy Chaar au sein de la maison suisse. "Cette source de volatilité ne disparaîtra probablement pas l'année prochaine, sachant que le resserrement monétaire est appelé à se poursuivre aux Etats-Unis et à débuter ailleurs, notamment dans la zone euro".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

Les marchés actions européens évoluent proches de l’équilibre à la mi-séance, dans contexte où la morosité l’emporte. Les catalyseurs haussiers font défaut et les investisseurs se…

Publié le 23/01/2019

A l’occasion d’une journée Investiseurs, Neopost a levé le voile sur sa nouvelle stratégie baptisée « Back to Growth » et portant sur la période 2019-2022. Ainsi, le spécialiste du…

Publié le 23/01/2019

United Technologies progresse de 4,72% à 116,31 dollars sur les marchés américains, dans le sillage de résultats supérieurs aux attentes au titre de son quatrième trimestre 2018. Ainsi, le…

Publié le 23/01/2019

Ingenico chute de 12% à 46,03 euros après avoir atteint 44,41 euros, soit son plus niveau depuis avril 2013. Les investisseurs sanctionnent le quatrième avertissement sur résultats en moins d'un…

Publié le 23/01/2019

Le titre valide une figure de continuation baissière en drapeau après s'être retourné à la baisse sous sa moyenne mobile à 50 séances, négativement orientée. De son côté, le RSI évolue à…