En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 550.55 PTS
-
5 555.00
-
SBF 120 PTS
4 373.74
-
DAX PTS
12 227.85
-
Dowjones PTS
27 222.97
+0.01 %
7 904.13
+0.19 %
1.126
-0.14 %

Les Nouveaux Constructeurs : réorganisation juridique interne

| Boursier | 139 | Aucun vote sur cette news

La direction de la société LNC envisage une réorganisation juridique interne consistant à filialiser son activité de prestation de services de...

Les Nouveaux Constructeurs : réorganisation juridique interne
Credits Les Nouveaux Constructeurs

La direction de la société LNC envisage une réorganisation juridique interne consistant à filialiser son activité de prestation de services de Promotion Immobilière (gestion, commercialisation, suivi technique) par voie d'apport d'actif soumis au régime des scissions à la société LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS INVESTISSEMENT ("LNCI"), filiale dont elle détient 99,84%.

L'objectif de cet apport serait de rationaliser l'organigramme du groupe en France, de sorte que LNC devienne une société holding et que l'activité opérationnelle de Promotion Immobilière du groupe soit réunie au sein de LNCI qui détient déjà le capital des sociétés de projet (SCI, SCCV, SNC...) réalisant les opérations de construction-vente. Il est par ailleurs rappelé que, depuis le 14 novembre 2018, LNC est actionnaire à hauteur de 60%, par l'intermédiaire de la coentreprise Bayard Holding SAS, de la société de promotion immobilière MARIGNAN.

Dans le cadre de la filialisation envisagée, l'ensemble des actifs et passifs attachés à la branche d'activité de prestation de services de Promotion Immobilière de LNC seraient transférés à LNCI, à savoir essentiellement : (i) les salariés, (ii) les éléments incorporels (dont marques, baux) et (iii) les éléments corporels (dont matériel informatique, agencements, mobilier de bureau). Les terrains à bâtir et stocks en cours de biens immobiliers sont déjà logés dans les sociétés de projet, filiales de LNCI, et ne donneraient donc pas lieu à apport. Cette réorganisation n'aurait pas d'impact sur les comptes consolidés du Groupe.

Une requête sera prochainement déposée auprès du Tribunal de Commerce de Nanterre afin de demander la désignation des commissaires à la scission.

La conclusion du traité d'apport sera soumise à la consultation préalable des instances représentatives du personnel, ainsi qu'à l'approbation du directoire et du conseil de surveillance de LNC. Une assemblée générale extraordinaire des actionnaires sera convoquée à l'effet d'approuver le traité d'apport et l'apport correspondant.

Dans le cadre de l'évolution de l'organisation de LNC, il est en outre envisagé de :

simplifier l'administration et la direction de la société LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS en optant pour la structure de société anonyme à conseil d'administration.
modifier la raison sociale de la société LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS dont la nouvelle dénomination proposée sera communiquée ultérieurement ;
modifier la raison sociale de la société LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS INVESTISSEMENT qui adopterait la dénomination "LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS" ;
Ces modifications devraient intervenir au cours du second semestre 2019, sous réserve de l'approbation des assemblées générales de LNC et LNCI.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2019

Pour optimiser la mise en oeuvre du plan stratégique du Groupe, Gérard Brémond et Olivier Brémond décident de l'évolution de la gouvernance du Groupe...

Publié le 18/07/2019

Changement de dénomination en cours...

Publié le 18/07/2019

Cette situation de trésorerie n'intègre pas un prêt de 400 kE...

Publié le 18/07/2019

Une baisse de trafic due à l'ouverture du tronçon complet de la L2 Nord...