En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 344.76 PTS
-0.51 %
5 345.50
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 290.11
-0.46 %
DAX PTS
12 580.20
-0.91 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Les investisseurs trouvent les actions surévaluées

| Boursier | 247 | Aucun vote sur cette news

Les investisseurs n'avaient jamais été aussi nombreux à trouver les marchés actions surévalués...

Les investisseurs trouvent les actions surévaluées
Credits Reuters

Les investisseurs n'avaient jamais été aussi nombreux à trouver les marchés actions surévalués. 46% des gérants interrogés par Bank of America Merrill Lynch Global Research dans le cadre de l'enquête "Fund Manager Survey" du mois d'août, jugent en effet les actions mondiales globalement trop chères. En conséquence, les investisseurs ne sont plus que 36% à surpondérer les marchés actions, contre 38% le mois précédent. 22% des sondés sous-pondèrent la place boursière américaine, contre 20% le mois dernier. Il faut remonter à janvier 2008 pour retrouver une sous-pondération aussi importante.

A l'inverse, ils sont 56% à surpondérer les actions de la zone euro contre 54% en juillet. Le secteur bancaire est pour la deuxième fois consécutive le plus 'joué', devant l'industrie techno et la pharmacie.

Signe de prudence de la part des investisseurs, la part de cash en portefeuille est restée stable à 4,9% en août, bien au-dessus de sa moyenne à 10 ans de 4,5%. Par ailleurs, elle atteint 5,3% dans le portefeuille des gérants européens, au plus haut depuis mars 2003.

En outre, 42% des gérants (un plus haut) craignent désormais un scénario de "Goldilocks" au cours des douze mois à venir, à savoir une croissance supérieure à sa moyenne de long terme conjuguée à une inflation inférieure à la tendance de long terme. Au niveau micro, seules 33% des personnes interrogées anticipent désormais une amélioration des profits des entreprises à horizon un an, contre 42% en juillet. Un niveau aussi bas n'avait plus été observé depuis novembre 2015.

Le risque d'une éventuelle erreur de politique de la Fed ou de la BCE est perçu comme le plus important pour l'économie mondiale, devant un krach obligataire.

A noter enfin, que 14% des sondés jugent désormais l'euro surévalué, un plus haut depuis septembre 2016.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les actifs risqués continuent à subir des dégagements ce jeudi. Les tensions commerciales restent en filigrane même si aucun nouveau rebondissement n'est à signaler depuis deux jours maintenant.…

Publié le 21/06/2018

Appel au marché afin de poursuivre l'exploitation...

Publié le 21/06/2018

Prismaflex bondit de 11,4% à 21,5 euros, un nouveau sommet pour cette année. Le titre de l'imprimeur numérique et fabricant de panneaux d'affichage est désormais à son plus haut niveau depuis…

Publié le 21/06/2018

Par courrier reçu le 21 juin 2018 par l'AMF, la société néerlandaise NN Group N...

Publié le 21/06/2018

Le titre poursuit sa progression au-dessus d'une ligne de tendance haussière qui soutient les cours depuis le 23 mars. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances…