Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
0. %

Les grandes difficultés d'AirAsia X pourraient coûter très cher à Airbus

| Boursier | 420 | Aucun vote sur cette news

Airbus a jusqu'ici plutôt bien géré la crise sans précédent qui secoue l'industrie du transport aérien...

Les grandes difficultés d'AirAsia X pourraient coûter très cher à Airbus
Credits Reuters

Airbus a jusqu'ici plutôt bien géré la crise sans précédent qui secoue l'industrie du transport aérien. Le géant de l'aéronautique est notamment parvenu à limiter les annulations de commandes, contrairement à son grand concurrent Boeing. Mais les choses pourraient se corser quelque peu, notamment en Malaisie où les grandes difficultés d'AirAsia X pourraient lui coûter très cher. L'avionneur européen risquerait en effet de perdre plus de 5 milliards de dollars de commandes d'appareils si le plan de restructuration financière de la compagnie à bas-coûts venait à être mis en oeuvre. Selon un document judiciaire obtenu par 'Reuters', Airbus a ainsi rejoint une douzaine de créanciers qui contestent le plan d'Air Asia X.

Dans une déclaration sous serment déposée le 16 décembre devant la Haute Cour de Kuala Lumpur, le responsable de la région Asie-Pacifique d'Airbus, Anand Emmanuel Stanley, a déclaré qu'il y avait une forte possibilité qu'Airbus "subisse des pertes et des préjudices substantiels" du fait de la résiliation des contrats d'achat : "AAX a commandé et Airbus a déjà construit, ou en grande partie construit, sept A330neo qui sont actuellement en stock". Le responsable ajoutant qu'il y a 71 autres appareils en commande qui pourraient avoir un impact sur la rentabilité d'Airbus s'ils étaient annulés.

Le transporteur a dernièrement indiqué qu'il continuerait à s'engager auprès de ses créanciers pour apaiser les inquiétudes, ajoutant : "l'alternative au plan est une liquidation de la compagnie aérienne sans aucun retour aux créanciers". Dans une déclaration sous serment du 17 décembre vue par Reuters, Air Asia X aurait révélé devoir à Airbus 48,71 milliards de ringgit (12 milliards de dollars), y compris les paiements de pré-livraison pour l'achat de 118 avions.

Le loueur d'avions BOC Aviation Limited s'oppose aussi au plan de restructuration envisagé par le transporteur asiatique estimant l'opération 'injuste' dans la mesure où elle annule 99,7% des créances sans offrir aux créanciers une participation au capital. BOC, devenu l'un des principaux actionnaires de Norwegian Air en mai après avoir convenu avec d'autres créanciers de convertir la dette en capital, a également remis en question les calculs de la dette d'AAX, étant donné que la majeure partie du montant est liée à des commandes d'avions Airbus qui n'ont pas été livrés. "Les engagements d'achat d'avions ne peuvent pas être considérés comme une évaluation précise des dettes accumulées et cristallisées", selon un dirigeant du groupe.

Reste que le plan de restructuration doit être approuvé par les créanciers qui détiennent au moins 75% de la valeur totale de la dette. Or, Airbus en possèderait près de 75% à lui seul, ce qui donnerait relativement peu de poids aux autres bailleurs de fonds.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne