En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 426.71 PTS
-0.05 %
5 430.50
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 351.08
+0.10 %
DAX PTS
12 556.19
+0.12 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Les françaises brillent par leurs résultats, pas par leur parcours boursier

| Boursier | 248 | Aucun vote sur cette news

Le bilan des trimestriels est favorable en Europe, avec de solides performances...

Les françaises brillent par leurs résultats, pas par leur parcours boursier
Credits Reuters

Après la vague de publications des résultats trimestriels des entreprises européennes qui a eu lieu la semaine dernière, les investisseurs y voient désormais un peu plus clair sur les grandes tendances du moment. Globalement, le vieux continent a enregistré son troisième trimestre consécutif de publications de chiffres d'affaires supérieurs aux attentes, ce qui constitue une performance solide et rassurante. Cependant, à l'inverse de ce qui a pu être constaté au cours du premier trimestre 2017, la marge est plus ténue et la réaction des financiers est plus sévère.

L'entreprise cotée européenne type a dépassé les attentes de chiffre d'affaires de 0,53% et celles de bénéfice par action de 2,44%, selon les travaux menés par Barclays sur les publications qui ont eu lieu jusqu'à vendredi, soit environ 60% de la capitalisation européenne actuelle (285 sociétés importantes). Sur ce total, 88 sociétés ont dépassé le consensus de ventes, 59 l'ont manqué et 72 étaient en ligne. Un nombre identique de 88 sociétés a dépassé le consensus de bénéfice par action, 62 l'ont manqué et 21 l'ont juste atteint. Pour la France sur 57 publications analysées, 47 sociétés ont dépassé le consensus de vente, 20 l'on raté et 33 l'ont respecté. Pour le bénéfice par action, 67 l'ont dépassé, 11 l'ont manqué et 22 l'ont respecté. En conséquence, les entreprises françaises font bien mieux que la moyenne, puisque la française type a dépassé les attentes de chiffre d'affaires de 0,8% et celles de bénéfice par action de 18,3%, ce qui constitue une incongruité dans le paysage. Pour autant, cela n'a pas beaucoup profité en bourse car la réaction pour la française type, malgré sa grosse performance au niveau des bénéfices, a été globalement négative.

Le consensus voit les bénéfices progresser de 12% en Europe cette année

L'entreprise type (européenne cette fois) n'a pas fait mieux que le marché le jour de l'annonce de ses chiffres. En revanche, les manquements ont été sévèrement sanctionnés par les investisseurs, davantage que lors des précédents trimestres. L'autre principal enseignement est que le consensus de bénéfice par action 2017 a commencé à s'ajuster en baisse. Un mouvement léger, qui ne remet pas en cause la hausse des résultats, mais entame légèrement leur dynamique. En moyenne, les bénéfices par action devraient progresser de 12% cette année, contre 13% pour la précédente estimation. De surcroît, les ajustements n'ont concerné qu'un faible nombre de secteurs, en particulier l'énergie, les mines, la santé, et les biens de consommation de base. Les estimations pour la majorité des autres secteurs corrélés fortement à la croissance économique sont restées solides, explique Barclays, qui est un peu plus prudent que le marché, mais continue à viser une croissance de 10% des bénéfices par action en moyenne cette année, qui sera le signe d'un millésime positif.

Barclays recommande de surpondérer les biens de consommation discrétionnaire, l'énergie, les financières, les industrielles et les télécoms, et de "souspondérer" les biens de consommation de base, la santé et les utilités. La banque britannique voit un STOXX 600 à 400 points en fin d'année, soit un potentiel de 5%. Dans son portefeuille de valeurs européennes préférées, on retrouve les françaises AccorHotels, Total, Axa, Crédit Agricole et Vinci.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Safran annonce aujourd’hui la nomination de Didier Nicoud (55 ans) au poste de Directeur Technique de Safran Helicopter Engines. Il remplace Eric Massé, appelé à une autre fonction au sein de…

Publié le 16/07/2018

L'Autorité française de la concurrence annonce à l'instant avoir ouvert des enquêtes sur les rapprochements récemment annoncés par les distributeurs Auchan/Casino/Metro/Shiever d'une part, et…

Publié le 16/07/2018

Deutsche Bank a publié ses résultats préliminaires pour le deuxième trimestre avec une semaine d’avance, dévoilant des profits supérieurs aux attentes. Le bénéfice imposable est attendu à…

Publié le 16/07/2018

Des commandes fictives en cause

Publié le 16/07/2018

'Mario Tennis Aces' de Nintendo sur Switch prend la tête...