En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-
5 156.50
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-
DAX PTS
11 715.03
-
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
-
1.150
-0.02 %

Les députés ouvrent la voie à la privatisation de Groupe ADP

| Boursier | 135 | Aucun vote sur cette news

Attaqué par l'opposition, Bruno Le Maire a défendu l'action du gouvernement...

Les députés ouvrent la voie à la privatisation de Groupe ADP
Credits Reuters

La privatisation à venir de Groupe ADP a franchi un nouvel écueil. Les députés ont voté dans la nuit la modification du régime juridique et du cahier des charges du gestionnaire des aéroports parisiens. Une étape indispensable à la future cession d'une partie de la participation (50,6%) de l'Etat dans Groupe ADP.

Attaqué par l'opposition, Bruno Le Maire a défendu l'action du gouvernement sur ce sujet. "Le prix de cession de Groupe ADP sera supérieur à la somme des futurs dividendes actualisés. Sinon nous ne ferions pas l'opération ! Elle doit être rentable pour l'État. Et comme l'entreprise se porte bien, il vaut mieux vendre lorsque le cours est haut", a indiqué le Ministre de l'Économie et des Finances sur Twitter.

"Faute d'accord entre l'Etat et ADP sur les redevances, l'Etat disposera d'un pouvoir de décision, c'est également l'Etat qui fixera les orientations sur le développement des aérodromes, c'est encore lui qui, faute d'accord, imposera la réalisation d'investissements nécessaires au service public aéroportuaire", a également affirmé le ministre, selon des propos repris par l'AFP. La privatisation, qui prendra la forme d'une concession limitée à 70 ans "pour ne pas conférer un droit illimité à un acteur privé sera encadrée par un cahier des charges strict et contraignant".

Vinci reste en pole position

Les candidats potentiels au rachat d'une partie de la participation de l'Etat sont nombreux. Si Vinci fait figure de favori, plusieurs consortiums auraient également manifesté leurs intérêts ces derniers mois dont un dirigé par le fonds basé aux Etats-Unis, Global Infrastructure Partners (GIP) et l'autre par le fonds australien, IFM.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...