En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 970.48 PTS
+1.01 %
4 995.00
+1.66 %
SBF 120 PTS
3 914.62
+1.03 %
DAX PTS
12 633.71
+1.15 %
Dow Jones PTS
26 075.30
+1.44 %
10 836.33
+0.76 %
1.130
0. %

Les craintes de déflation justifient l'action de la BCE

| Boursier | 397 | Aucun vote sur cette news

"Lorsque l'incertitude est très élevée, la réponse de la politique monétaire doit être encore plus énergique et encore plus rapide" selon le patron de la Banque d'Espagne...

Les craintes de déflation justifient l'action de la BCE
Credits Reuters

Les craintes de déflation justifient la décision de la Banque centrale européenne d'accroître son soutien à l'économie via la hausse de la taille de son programme d'achat d'urgence en cas de pandémie, selon Pablo Hernandez de Cos. "Les risques déflationnistes ont augmenté et c'est l'une des raisons pour lesquelles la Banque centrale européenne prend les mesures qu'elle prend pour s'assurer que le risque ne se matérialise pas", a déclaré le membre du Conseil des gouverneurs de la BCE dans une interview accordée à 'Bloomberg News' à Madrid. "Je suis de ceux qui pensent que cette crise est essentiellement désinflationniste, dans le sens où certains des problèmes que nous avons eus avec la faible inflation s'accumulent".

"Lorsque l'incertitude est très élevée - par exemple, lorsqu'il y a un risque de faible inflation ou même de déflation - la réponse de la politique monétaire doit être encore plus énergique et encore plus rapide", a souligné Hernandez de Cos. "Il n'était pas logique d'hésiter jusqu'à la dernière minute sur la date et l'ampleur de la prorogation. Le plus tôt, le meilleur".

Concernant la question très sensible de la clé de répartition du capital, règle selon laquelle les achats de dette doivent refléter la part de chaque Etat membre au capital de la BCE, l'économiste a indiqué qu'elle est une ligne directrice mais pas un carcan. "La clé de répartition du capital est un point de référence qui existe mais ce n'est pas une contrainte à court terme... Maintenant, ce qui est important, c'est que nous allons continuer à exercer toute la flexibilité du programme sans considérer la clé de répartition du capital comme une restriction".

Comme Christine Lagarde hier, le dirigeant a également déclaré que le Conseil des gouverneurs n'avait pas discuté de la possibilité d'acheter des obligations tombées dans la catégorie spéculative ("fallen angels"), mais cela "ne signifie évidemment pas que nous n'en discuterons pas à l'avenir".

Enfin, le président de la Banque d'Espagne a expliqué que la demande restera faible dans les mois à venir, même si les mesures de confinement sont levées. Les consommateurs resteront probablement prudents et continueront à épargner car ils craignent de perdre leur emploi ou de voir apparaître une nouvelle épidémie de coronavirus, selon Hernandez de Cos, citant par exemple la forte corrélation entre le chômage et le taux d'épargne en Espagne.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/07/2020

Le maître d'ouvrage TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin) a attribué au groupement d'entreprises* piloté par VINCI Construction Grands Projets le contrat...

Publié le 10/07/2020

Dans le cadre de l'annonce de son plan de transformation début juin 2020, Damartex avait indiqué vouloir recentrer son portefeuille d'activités sur un...

Publié le 10/07/2020

Roctool a réalisé vendredi soir son point d’activité pour le premier semestre 2020. Ainsi, le spécialiste des technologies de chauffage et de refroidissement des moules pour les plastiques et…

Publié le 10/07/2020

Forte croissance du carnet de commandes malgré l'impact de la crise sanitaire Roctool, spécialiste des technologies de chauffage et de...

Publié le 10/07/2020

Argan a publié un résultat net récurrent au premier semestre de son exercice 2020 en hausse de 59% à 50,6 millions d'euros contre 31,9 millions un an plus tôt. Les revenus locatifs de l'expert…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne