En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-
5 376.00
-
SBF 120 PTS
4 310.01
-
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 585.44
+0.13 %

Léon Grosse devra choisir entre la cotation et la clause d'agrément des statuts

| Boursier | 212 | Aucun vote sur cette news

Euronext a demandé à la société de trancher d'ici la fin de l'année...

Léon Grosse devra choisir entre la cotation et la clause d'agrément des statuts

Le groupe de BTP Léon Grosse va devoir choisir entre sa cotation sur Euronext Access (ex-Marché Libre) et l'article 10 de ses statuts. Euronext a écrit à l'entreprise basée à Aix-Les-Bains pour lui signifier que la clause d'agrément contenue dans ses statuts (la société a le droit de décider si elle accepte ou non un nouvel actionnaire) n'est plus compatible avec Euronext Access, depuis le changement de règles intervenu en juin. Cela signifie que la société a jusqu'au 31 décembre 2017 pour soit supprimer la clause d'agrément des statuts, soit demander la radiation de ses actions. Le directoire et le conseil de surveillance se pencheront sur la question le 19 octobre.

Par ailleurs, le management révise en baisse sa prévision de résultats 2017. Si le chiffre d'affaires dépassera 800 millions d'euros cette année, le résultat "devrait se situer dans une fourchette de -1% à -2% de la production". Cette situation s'explique d'une part par une exécution plus difficile que prévu sur les chantiers nucléaires et d'autre part par une dégradation de l'exploitation due à un effet ciseau sur les prix, car les marchés exécutés actuellement ont été traités en période où les prix étaient au plus bas. Comme la reprise actuelle fait remonter leurs coûts de production, les marges baissent. "Nous prenons les mesures nécessaires pour un retour rapide en terrain positif", indique Léon Grosse, qui rappelle que ses fondamentaux restent robustes, avec trésorerie toujours supérieure à 300 ME et un carnet de commandes de plus de 1,15 MdE.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…