En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-1.58 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.05 %

Legrand : la marge déçoit, le titre recule

| Boursier | 190 | Aucun vote sur cette news

A contre-courant, Legrand abandonne 3,6% à 56 euros après son point trimestriel...

Legrand : la marge déçoit, le titre recule

A contre-courant, Legrand abandonne 3,6% à 56 euros après son point trimestriel. Les investisseurs se montrent déçus par la baisse de la rentabilité du spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment au troisième trimestre. Sur la période, la marge ajustée hors acquisitions est tombée à 18,8%, principalement sous l'effet du déstockage en France (-1,1 point) et de la hausse des droits de douane aux Etats-Unis (-0,5 point). Cet impact des tarifs douaniers surprend un peu par son ampleur, estime Morgan Stanley, qui pointe également du doigt la baisse de 3,1% des ventes en France.

Pour contrer l'impact de la guerre commerciale entre Washington et Pékin, Legrand a engagé un plan d'action passant par des hausses de tarifs aux Etats-Unis, la relocalisation vers d'autres zones de production de certaines familles de produits fabriquées jusqu'ici en Chine et par des efforts de productivité. "Notre objectif est de compenser l'impact des droits de douane, et de le compenser intégralement", a déclaré le nouveau directeur général du groupe, Benoît Coquart.

"Nous restons très mobilisés et très actifs en terme d'acquisitions et notre pipeline est très dense, très nourri", a par ailleurs indiqué le dirigeant. "Nous avons bon espoir de conclure une transaction dans les mois qui viennent".

Le groupe, qui entend surfer sur la vague actuelle du digital et des objets connectés, prévoit désormais une croissance organique de ses ventes proche de 4%, soit le haut de la fourchette de son objectif précédent de +1% à +4%. Il n'a, en revanche, pas modifié sa prévision annuelle de marge opérationnelle ajustée avant acquisitions, attendue entre 20% et 20,5%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...