En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-
5 061.50
+0.23 %
SBF 120 PTS
4 049.60
+0.00 %
DAX PTS
11 524.34
-
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.145
-0.09 %

Le trafic aérien reste au beau fixe en novembre

| Boursier | 342 | 4 par 1 internautes

Le secteur se dirige vers un quatrième exercice profitable. Mais se plaint toujours des infrastructures.

Le trafic aérien reste au beau fixe en novembre
Credits Reuters

La forte croissance du trafic aérien mondial de passagers s'est poursuivie en novembre, selon les données publiées ce matin par l'IATA, qui fait état d'une hausse de 8%, la plus forte des cinq derniers mois. Les capacités se sont dans le même temps accrues de 6,3%, ce qui a permis d'améliorer le taux de remplissage des appareils à 80,2%. Ce ratio va de 69,4% en Afrique à 83,5% en Amérique du Nord. "Non seulement les passagers n'ont jamais eu autant de choix pour voyager, mais encore le coût réel du voyage n'a jamais été aussi faible", souligne l'ancien patron d'Air France KLM et désormais CEO de l'organisation basée à Genève, Alexandre de Juniac. 2018 devrait être, cela ne fait guère de doute, la quatrième année consécutive de retour sur capitaux investis supérieurs au coût du capital pour le transport aérien, estime le dirigeant, qui démarre le nouvel exercice "avec confiance".

Mais l'IATA ne serait pas l'IATA si son patron ne dressait pas le traditionnel cahier de doléances. "Les menaces sur la sécurité perdurent", liste Juniac, "les problèmes d'infrastructure persistent" et les redevances et coûts divers font enfler les charges. Le dirigeant estime qu'un certain nombre d'aéroports et de systèmes de gestion du trafic aérien sont déconnectés de la demande et des progrès technologiques. Il en appelle donc aux pouvoirs publics pour faire accélérer les choses.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Renault publie un CA de 11,5 MdsE au T3...

Publié le 23/10/2018

Communiqué de presse Paris,  23 octobre 2018   La performance du chiffre d'affaires T3 illustre l'accélération prévue sur le second semestre Chiffre…

Publié le 23/10/2018

Le chiffre d'affaires du groupe Atos a atteint 2...

Publié le 23/10/2018

Au cours des 9 premiers mois de 2018, Sartorius Stedim Biotech a augmenté son chiffre d'affaires à taux de change constant de 13,8%, à 896,1 millions...