5 386.83 PTS
+0.00 %
5 404.00
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 295.28
+0.00 %
DAX PTS
13 123.65
-
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le torchon brûle entre Bombardier et Boeing

| Boursier | 171 | Aucun vote sur cette news

Ça chauffe entre Boeing et Bombardier ! Accusé depuis le printemps de dumping par le constructeur américain qui lui reproche de vendre des avions C...

Le torchon brûle entre Bombardier et Boeing
Credits Bombardier

Ça chauffe entre Boeing et Bombardier! Accusé depuis le printemps de dumping par le constructeur américain qui lui reproche de vendre des avions C Series à pertes, le groupe canadien a répliqué sèchement hier via un communiqué de presse intitulé 'L'hypocrisie de Boeing'.

Alors que Bombardier a décroché il y a un an une commande de 75 avions CSeries auprès de la compagnie américaine Delta Air Line, la firme québécoise explique que "Delta a commandé des C Series parce que Boeing a cessé il y a des années de produire des avions de la capacité dont Delta avait besoin. Boeing est totalement hypocrite lorsqu'il prétend que les prix de lancement appliqués au C Series "violent les règles du commerce international", alors qu'ils ont recours au même procédé pour leurs propres avions. Les actions égoïstes de Boeing menacent des milliers d'emplois dans l'industrie aéronautique partout dans le monde, dont des milliers au Royaume-Uni et aux États-Unis, et des milliards de dollars en retombées économiques pour les fournisseurs de composants entrant dans la fabrication des C Series".

"Le gouvernement américain devrait rejeter cette tentative de Boeing qui vise à influencer indûment les règles du jeu en sa faveur et à imposer une taxe indirecte aux voyageurs américains par le biais de tarifs à l'importation injustifiés", rajoute Bombardier.

L'affaire est devenue hautement politique entre les Etats-Unis et le Canada. Hier, le premier ministre Justin Trudeau a indiqué que son pays pourrait renoncer à acheter 18 avions de combat Super Hornets auprès de Boeing si la firme de Seattle ne retirait pas sa plainte contre Bombardier. A suivre...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Paris, le 12 décembre 2017  N°22-17   Maurel & Prom conclut avec succès son refinancement     Refinancement de l'ensemble de sa dette à des conditions…

Publié le 12/12/2017

PROCHAINS RENDEZ-VOUS INVESTISSEURS     Marseille, le 12 décembre 2018 Innate Pharma SA (Euronext Paris: FR0010331421 - IPH) annonce aujourd'hui qu'elle…

Publié le 12/12/2017

La foncière sort d'Europe pour conquérir les marchés anglo-saxons...

Publié le 12/12/2017

  COMMUNIQUE DE PRESSE · COMMUNIQUE DE PRESSE · COMMUNIQUE DE PRESSE NÉOVACS ANNONCE DES RÉSULTATS POSITIFS POUR SON ÉTUDE PRÉCLINIQUE AVEC l'IFNalpha KINOIDE DANS…

Publié le 12/12/2017

L'offre initiale est achevée...

CONTENUS SPONSORISÉS