5 379.54 PTS
-
5 372.50
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 281.93
-
DAX PTS
13 008.55
-0.05 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 402.61
-0.54 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le régulateur européen s'inquiète du projet de rachat de Monsanto par Bayer

| Boursier | 123 | Aucun vote sur cette news

La fusion géante entre Monsanto et Bayer inquiète le régulateur européen...

Le régulateur européen s'inquiète du projet de rachat de Monsanto par Bayer
Credits Reuters

La fusion géante entre Monsanto et Bayer inquiète le régulateur européen. La Commission a décidé d'ouvrir une enquête approfondie afin d'évaluer le projet au regard du règlement de l'UE sur les concentrations. Les engagements présentés par les deux acteurs fin juillet afin de répondre à certaines préoccupations exprimées à titre préliminaire par la CE n'ont en effet pas dissipé ses doutes.

L'opération entraînerait la création de la plus importante entreprise intégrée du monde dans les secteurs des pesticides et des semences. Elle regrouperait deux concurrents possédant de vastes portefeuilles dans les domaines des herbicides non sélectifs, des semences et des caractères agronomiques, et de l'agriculture numérique. Les deux entreprises élaborent de nouveaux produits dans ces domaines. En outre, l'opération aurait lieu dans des branches d'activités déjà concentrées au niveau mondial, comme le montrent les concentrations récentes entre Dow et Dupont et entre Syngenta et ChemChina, dans lesquelles la Commission est intervenue pour préserver la concurrence dans l'intérêt des agriculteurs et des consommateurs, souligne la CE.

La Commission craint ainsi, à titre préliminaire, que le projet d'acquisition ne réduise la concurrence sur un certain nombre de marchés différents et n'entraîne ainsi une hausse des prix, une baisse de la qualité, une réduction du choix et un recul de l'innovation. Le gendarme de la concurrence cible notamment les domaines des pesticides, des semences et des caractères agronomiques. Compte tenu de la portée mondiale des activités de Bayer et de Monsanto, la Commission explique coopérer étroitement avec d'autres autorités de concurrence, notamment avec le ministère américain de la justice et les autorités de la concurrence de l'Australie, du Brésil, du Canada et de l'Afrique du Sud.

Le géant allemand de la pharmacie et de l'agrochimie a accepté en septembre 2016 de débourser 66 milliards de dollars pour s'offrir le spécialiste américain des semences. Mais les obstacles à la réussite de l'opération sont nombreux, le plus important étant de convaincre les différentes autorités de la concurrence. Bayer a d'ailleurs convenu de verser 2 Mds$ d'indemnités de rupture à Monsanto dans le cas où l'opération n'obtiendrait pas toutes les autorisations nécessaires.

En revanche, si le projet aboutit, il constituera la plus importante acquisition jamais conclue par une entreprise allemande, un record détenu jusqu'à présent par Daimler avec le rachat de Chrysler en 1998, qui valorisait le constructeur automobile américain à 40 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

ABC arbitrage Distribution novembre 2017       Le groupe ABC arbitrage procède à la distribution d'un montant de 0,20EUR par action ordinaire conformément aux décisions…

Publié le 23/11/2017

Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Article 223-16 du Règlement Généralde l'Autorité des Marchés…

Publié le 23/11/2017

Par arrêté du ministre de l'économie et des finances en date du 13 novembre 2017, Auplata, 1er producteur d'or français coté en Bourse, s'est vu octroyer, par l'intermédiaire de sa filiale…

Publié le 23/11/2017

Ce succès confirme la forte capacité d'innovation et d'industrialisation des deux groupes Keopsys et Quantel réunis

Publié le 23/11/2017

Keopsys, un spécialiste de la technologie laser, a annoncé la signature d'un contrat de 6 millions d'euros sur une durée de 12 ans avec un acteur majeur de la Défense Française, pour un système…

CONTENUS SPONSORISÉS