En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 478.27 PTS
+0.04 %
5 468.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 381.66
-0.06 %
DAX PTS
12 357.56
+0.05 %
Dowjones PTS
26 587.88
+0.10 %
7 539.81
-0.12 %
1.179
+0.33 %

Le parquet ouvre une enquête sur le comportement de BNP Paribas durant le génocide rwandais

| Boursier | 402 | Aucun vote sur cette news

L'association Sherpa avait déposé une plainte en 1994...

Le parquet ouvre une enquête sur le comportement de BNP Paribas durant le génocide rwandais
Credits Reuters

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire contre BNP Paribas et contre X pour complicité de génocide et de crimes contre l'humanité au Rwanda, après la plainte déposée au mois de juin par les associations Sherpa, Ibuka France et le Collectif des parties civiles pour le Rwanda. Le chef de complicité de crime de guerre n'a pas été retenu. L'enquête porte sur le déblocage par la banque de fonds qui auraient servi à acheter des armes, alors qu'un embargo voté par les Nations Unies frappait le pays.

En juin 1994 (les faits liés à un génocide sont imprescriptibles), une cargaison d'armes d'1,3 million de dollars était parvenue jusqu'à des miliciens hutus, avec l'appui de l'armée rwandaise. Or les Nations Unies avaient décrété un embargo sur les armes dès le mois de mai. Le contrat négocié par le marchand d'armes sud-africain Petrus Willem Ehlers était censé bénéficier aux Seychelles. Mais, comme le soulignait 'Le Monde' en juin dernier, la destination de la cargaison ne pouvait échapper à la BNP puisque la demande de paiement émanait de la Banque nationale du Rwanda. La Banque Bruxelles Lambert avait d'ailleurs refusé quelques jours avant de l'honorer. Pour Sherpa, la BNP ne pouvait ignorer que les armes iraient dans le pays en proie à la guerre civile.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Air France et Booking.com ont signé un nouvel accord de partenariat...

Publié le 25/09/2018

Total indique avoir signé un accord avec Chevron pour acquérir la totalité du capital de la société Chevron Denmark, qui détient une participation de...

Publié le 25/09/2018

Total a confirmé ses principaux objectifs pour les années à venir lors d'une réunion investisseurs organisée aujourd'hui à New York. Sur la période 2017-2020, la compagnie pétrolière prévoit…

Publié le 25/09/2018

Dans le cadre du plan d'actionnariat salarié 'We are Alstom'

Publié le 25/09/2018

Total organise à New York une journée investisseurs au cours de laquelle la stratégie et les perspectives du Groupe pétrolier sont présentées...