En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
+0.05 %
5 467.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 386.46
+0.05 %
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.177
+0.15 %

Le Koweït enquête sur un gros contrat d'hélicoptères signé avec Airbus

| Boursier | 540 | Aucun vote sur cette news

L'Emirat s'intéresse à l'acquisition de 30 Caracal en 2016...

Le Koweït enquête sur un gros contrat d'hélicoptères signé avec Airbus
Credits Airbus / Anthony Pecchi

Le Koweït a saisi sa commission nationale anti-corruption et son autorité d'audit concernant les conditions d'attribution du contrat Caracal avec Airbus Helicopters en 2015, a indiqué l'Agence officielle KUNA, qui a appris la nouvelle d'un ministre. L'Emirat avait annoncé son intention d'acheter 24 hélicoptères lourds H225M Caracal (l'évolution du Super Puma) en juin 2015, lors d'un entretien entre François Hollande, alors Président de la République, et l'Emir Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah. Le contrat définitif avait été paraphé en août 2016, pour 30 appareils. Sur la base des prix annoncés à l'époque, le contrat pouvait représenter environ 1,1 milliard d'euros, même si son montant n'a jamais été rendu public.

Le Caracal, un hélicoptère multirôle de la classe des 11 tonnes, est capable de voler à 324 km/h avec ses deux turbines Makila 2A1 de Turbomeca. Il peut embarquer jusqu'à 28 passagers en configuration transport. Son rayon d'action de 700 miles nautiques peut être étendu grâce à sa capacité de ravitaillement en vol.

La saisine des organes anti-corruption koweïtiens intervient alors qu'Airbus est sous le coup de plusieurs enquêtes anticorruption qui ont fragilisé son exécutif et entraîné un vaste audit interne.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...