En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 772.0
-0.43 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 792.16
+0.84 %
6 518.53
+1.09 %
1.137
+0.18 %

Le Comité des porteurs d'OCEANE de CGG donne rendez-vous le 20 novembre

| Boursier | 613 | Aucun vote sur cette news

Le recours des porteurs de convertibles sera examiné dans une semaine...

Le Comité des porteurs d'OCEANE de CGG donne rendez-vous le 20 novembre
Credits CGG

La cotation des actions CGG a repris en hausse marquée ce matin, même si les gains de 7% affichés en fin de matinée sont loin des 20% de hausse constatés à l'ouverture. Hier, les actionnaires ont validé le plan de restructuration de la dette, qui les dépossèdera de la majeure partie de leur part au capital au profit des créanciers, mais qui devrait permettre à la société d'éviter la faillite.

Chez les opposants, on est amer. "Le résultat du vote de l'AG n'est pas une surprise", commente Mathieu Détouche, Gérant convertibles chez Schelcher Prince Gestion et porte-parole du Comité des porteurs d'OCEANE de CGG, qui n'a pas encore brûlé toutes ses cartouches contre le projet puisque son recours doit être examiné le 20 novembre par la Tribunal de commerce de Paris, en parallèle de l'audience sur le plan de sauvegarde. Le comité souligne que le plan n'a finalement été voté qu'avec moins de 6% des voix exprimées, si l'on ôte celles de Bpifrance et DNCA, qui s'étaient engagés à le soutenir. "Une mobilisation historiquement faible, signe du renoncement des petits actionnaires, qui constituent la majorité de l'actionnariat de la Société", regrette-t-il.

Si le recours échoue et que le processus va à son terme, les actionnaires actuels ne détiendront plus qu'entre 4 et 22% du capital, s'ils décident ou non de remettre au pot. Mais la route est encore longue pour CGG, qui va devoir mener à bien plusieurs opérations capitalistiques. La société va également devoir poursuivre son adaptation à marche forcée aux nouvelles conditions du marché de la géophysique. Sans quoi elle risque de finir une nouvelle fois dans le mur, un scénario que redoutent les porteurs d'OCEANE, qui pense que le plan ne donne pas suffisamment de ressources à l'entreprise pour se relancer.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...

Publié le 18/12/2018

 Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2…

Publié le 18/12/2018

La nouvelle saison de Life is Strange associe Square Enix External Studios et l'équipe de Dontnod Entertainment...

Publié le 18/12/2018

      Paris, le 18 décembre 2018   Natixis confirme ses ambitions stratégiques et le paiement d'un dividende exceptionnel de 1,5 MdEUR en dépit d'éléments…