5 372.03 PTS
-0.27 %
5 392.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 301.01
+0.13 %
DAX PTS
13 129.93
+0.05 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le 9 août 2007, BNP Paribas rattrapé par la crise des subprimes

| Boursier | 401 | Aucun vote sur cette news

La banque avait dû geler 3 fonds il y a dix ans jour pour jour... La crise des subprimes entrait dans le dur.

Le 9 août 2007, BNP Paribas rattrapé par la crise des subprimes
Credits Reuters

"BNP Paribas gèle le calcul de valorisation de trois de ses fonds". Lorsque j'avais rédigé le titre de cette brève le 9 août 2007 à partir d'un communiqué diffusé par BNP Paribas Investment Partners, j'étais loin d'imaginer que la crise des subprimes venait d'entrer dans le dur. Il y avait bien sûr eu des signes avant-coureurs, mais il était difficile d'imaginer le chaos financier qui allait durer plusieurs années. Il y a dix ans jours pour jour, la banque française n'avait eu d'autre choix que de geler le calcul de l'actif net réévalué de trois de ses fonds (Parvest Dynamic ABS, BNP Paribas ABS Euribor et BNP Paribas ABS Eonia). Un gel "temporaire" dû à "la complète évaporation de la liquidité de certains segments de marchés aux Etats-Unis" qui rendait impossible la valorisation de certains actifs, indépendamment de leur notation crédit. On sait depuis que ces produits financiers complexes étaient montés de telle façon qu'ils n'avaient plus grand-chose à voir avec le risque réel qu'ils portaient, notamment parce qu'ils étaient bâtis sur des prêts hypothécaires à risque. La hausse des taux directeurs américains et la baisse des prix immobiliers ont provoqué un effet de ciseau qui a créé une lame de fond dévastatrice, laquelle a fait voler en éclats ces produits.

Le communiqué publié le 9 août 2007 par BNP Paribas, qui est toujours disponible, est symbolique de la contagion du secteur bancaire par la crise. La situation délicate des emprunteurs américains les plus fragiles était connue depuis plusieurs mois et certains fonds avaient commencé à subir des pertes importantes, mais les autorités estimaient que l'incendie pouvait être circonscrit. Les activités traditionnelles des banques ont été touchées plus tardivement, même si elles avaient déjà constaté que les liquidités commençaient à s'assécher, comment le démontrent les provisions prises dès la fin de l'hiver par HSBC ou les mesures adoptées durant l'été 2007 par le secteur, notamment des réductions d'effectifs importantes en août. Pour BNP Paribas, la crise des subprimes n'a pas encore été totalement digérée : l'action cotait 80,25 euros le 9 août 2007, pour 68,89 euros à l'aube du 9 août 2017, soit 14% de moins.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Calme plat sur le dossier Compagnie des Alpes après la publication des comptes annuels de la société...

Publié le 12/12/2017

Atos a proposé de racheter Gemalto à 46 euros. La SSII cherche l'appui du conseil d'administration...

Publié le 12/12/2017

Unibail-Rodamco perd 2,23% à 219,05 euros après avoir lancé une offre de rachat à 24,7 milliards de dollars sur Westfield. Le Conseil d'Administration de Westfield et le Conseil de Surveillance…

Publié le 12/12/2017

Gemalto bondit de 33,64% à 45,4 euros après qu'Atos (+2,37% à 127,2 euros) a rendu publique l'offre de rachat qu'il a présentée au Conseil d'administration du spécialiste de la sécurité…

Publié le 12/12/2017

Succès commerciaux en Russie et en République tchèque

CONTENUS SPONSORISÉS