En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

LDC obtient la reprise partielle des actifs du groupe Doux

| Boursier | 185 | Aucun vote sur cette news

60 millions d'euros seront investis dans le cadre de ce plan

LDC obtient la reprise partielle des actifs du groupe Doux

Le groupe LDC se félicite d'avoir été retenu par le Tribunal de Commerce de Rennes pour son offre de reprise partielle des actifs et des activités du groupe Doux. L'offre prévoit, en ce qui concerne LDC, la reprise de 290 salariés dont 79 sous conditions de mobilité sur un site de proximité. 247 reclassements de proximité sont également proposés au sein du groupe LDC. La décision du Tribunal de Commerce de Rennes sera effective à compter du mardi 22 mai 2018, minuit.

60 millions d'euros seront investis dans le cadre de ce plan. A Châteaulin, il est prévu la construction d'un nouveau site industriel d'abattage et de découpe de volailles dédié aux marchés industriels et de la restauration. Dans cette perspective un investissement industriel de 55 ME est programmé. A l'horizon 2020, ce site devrait employer 250 collaborateurs pour une capacité d'abattage de 400.000 poulets par semaine. L'ancien site a été cédé au principal client du Groupe Doux, Al Munajem, pour la gestion des activités "surgelé" dédiées au grand export, métier historique du site, sous le nom de "France Poultry".

LDC reprendra également le site de produits élaborés de Quimper et l'intégralité de ses salariés. Un investissement de 5 ME est programmé afin de renforcer la compétitivité du site sur les marchés internationaux. Sur les activités amont l'offre prévoit le maintien des activités et des éleveurs en Bretagne comme en Vendée. En Bretagne, une société mixte Yer-Breizh sera créée dont les actionnaires (LDC Amont, Al Munajem, Triskalia, Terrena et Région Bretagne) assureront les approvisionnements.

En Vendée, la reprise de la totalité des activités aliment et d'élevage ainsi que de ses salariés est prévue au travers de la société Huttepain Vendée. Dans ce cadre, un accord a été conclu entre Terrena et LDC. Tous les éleveurs pourront être accueillis dans les organisations d'élevage des deux Groupes. Enfin pour le site de Chantonnay, sans repreneur à ce jour, LDC offrira à l'ensemble des salariés du site un poste sur des unités de la filiale Arrivé Maître Coq implantées dans un rayon de moins de 25 kilomètres.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...