En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 369.41 PTS
-0.05 %
5 370.50
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 312.23
+0.05 %
DAX PTS
12 653.74
-0.33 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

La transition sera plus longue que prévu pour PSB Industries

| Boursier | 309 | 5 par 1 internautes

Le groupe ne compte renouer avec la dynamique qu'en 2019...

La transition sera plus longue que prévu pour PSB Industries
Credits Société PSB Industries

Le chiffre d'affaires publié pour le compte du troisième trimestre 2017 par PSB Industries est plutôt décevant, comme le démontre la réaction du marché, qui fait baisser le titre en séance en direction des 50 euros. Mais c'est aussi le discours du management qui pousse le marché à la prudence. Lors de la conférence téléphonique, il a fait preuve d'une grande prudence, comme le souligne Oddo BHF ce matin. Notamment en ce qui concerne les perspectives de retour à la croissance, qui semblent davantage pour 2019 que pour 2018. Le bureau d'études a d'ailleurs réduit ses anticipations pour l'exercice en cours est le suivant. "La visibilité très limitée et l'impact des réorganisations au sein des pôles luxe/beauté et santé/industrie appuie notre recommandation neutre sur le dossier", explique le spécialiste, qui a révisé en nette baisse, de 55 à 47 euros, son objectif de cours.

Hier, le groupe annécien, qui fait partie depuis plusieurs années des entreprises qui publient leurs revenus trimestriels le plus rapidement après leur date de clôture, a annoncé que son chiffre d'affaires sur neuf mois a atteint 285,6 ME en augmentation de +0,8% par rapport à 2016, mais en baisse de -1,1% en données constantes. Le retour à une croissance de 2,2% en comparable au troisième trimestre ne suffit pas à dérider les investisseurs. Si la division agroalimentaire/distribution a le vent en poupe, les autres pôles sont orientés à la baisse. "Après une période de transition limitant la performance de l'entreprise, le groupe devrait retrouver dès 2019 une dynamique de croissance de l'activité et de sa rentabilité", a-t-il fait savoir.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

CNP Assurances annonce aujourd’hui le succès du placement de sa première émission subordonnée Restricted Tier 1. Il s’agit d’obligations à durée indéterminée d’un montant de 500…

Publié le 21/06/2018

DOM Security bondit de 18,6% à 70 euros en début de séance ce jeudi, s'ajustant en direction du prix de l'offre partielle de rachat proposée...

Publié le 21/06/2018

Ekinops évolue en tête du SRD en ce début de séance, sur un gain prononcé de 7% à 3,49 euros...

Publié le 21/06/2018

Sodexo annonce des évolutions dans la composition de son Conseil d'administration...