En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-
4 879.5
-
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.06 %
1.136
+0.02 %

La sale semaine d'Europcar en bourse

| Boursier | 399 | Aucun vote sur cette news

Le titre a perdu 15% depuis mercredi...

La sale semaine d'Europcar en bourse
Credits Europcar

Si les marchés n'avaient pas été si moroses et enclins aux prises de bénéfices cette semaine, l'action Europcar aurait-elle perdu 10% hier et 6% additionnels aujourd'hui ? Probablement pas, même si les résultats du troisième trimestre montrent que la société n'a sans doute pas une visibilité aussi bonne sur ses perspectives que ce que les investisseurs pensaient. La direction a malgré tout gardé le cap et confirmé les prévisions annuelles, que les analystes ne remettent d'ailleurs pas en cause. Si la stratégie doit être précisée lors d'une journée investisseurs le 17 janvier, les orientations générales ne devraient pas changer : le groupe renforce peu à peu ses positions mondiales tout en investissant dans des métiers complémetaires ou d'avenir. En bourse, Europcar paie aussi la défiance marquée vis-à-vis du secteur aux Etats-Unis, où le rebond estival d'Avis et Hertz masque mal une baisse continue depuis la fin 2014. Il ne fait pas oublier non plus les conséquences de l'enquête ouverte au Royaume-Uni où le groupe est mis en cause pour avoir gonflé les factures de réparation dans des proportions parfois énormes. Une provision de 44 ME a été prise dans les comptes du premier semestre, mais l'affaire est pendante et ses conséquences financières encore floues.

Europcar garde du crédit chez les professionnels : 90% d'avis positifs et 10% de neutres (soit 9 achats et 1 neutre sur 10 recommandations). L'objectif moyen ressort à 14,50 euros, selon les données collectées par S&P Global Market Intelligence.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...