5 400.89 PTS
+0.03 %
5 403.00
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 304.66
+0.03 %
DAX PTS
13 165.63
+0.09 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La rumeur Apple fait voler en éclats Dialog Semiconductor

| Boursier | 392 | Aucun vote sur cette news

Le fournisseur de l'iPhone conservera-t-il son statut ?

La rumeur Apple fait voler en éclats Dialog Semiconductor
Credits Reuters

A l'image d'un Altice, Dialog Semiconductor a perdu la moitié de sa valeur en bourse depuis un mois. Sur la seule séance du jour, le titre plonge de plus de 20% à 24,15 euros, après une communication inquiétante du management. Il y a quelques mois, le titre avait déjà subi une sévère secousse, lorsque la rumeur avait circulé qu'Apple, de loin son plus gros client, avait commencé à développer en interne une alternative à ses puces PMIC (power management integrated circuits, le composant qui gère l'alimentation) pour iPhone. La semaine dernière, 'Nikkei' a réveillé la rumeur en confirmant que le Californien réfléchit bien à réinternaliser la production de ces composants, peut-être dès 2019, provoquant une nouvelle glissade de l'action.

Pressé par les investisseurs de réagir, Dialog a dégainé ce matin un communiqué équivoque. D'un côté il souligne qu'Apple reste un client majeur et qu'il aspire à rester un fournisseur de référence, mais de l'autre il précise que l'Américain "a les ressources et les capacités internes pour concevoir un PMIC et pourrait le faire dans les années à venir". Et Dialog de poursuivre qu'il ne s'attend pas à ce que ses perspectives 2018 soient bouleversées... ce qui a immédiatement été traduit sur le marché par "Dialog n'a aucune certitude sur 2019, ce qui corrobore la rumeur". Lors de la conférence de présentation organisée par le fournisseur ce matin, le CEO Jalal Bagherli s'est employé à éteindre l'incendie, en révélant que sa société travaille déjà avec Apple sur des spécifications PMIC 2019. Mais sans succès vu la pente prise par Dialog en bourse. Il faut dire qu'Apple représente près des trois-quarts des revenus du groupe, qui se préparerait des lendemains compliqués en cas de perte de ce client incontournable.

Avant la mise au point de Dialog, un analyste expliquait qu'il voyait mal ce qui pourrait justifier l'internalisation d'un composant déjà fabriqué sur mesure, qui ne représente qu'une part modeste du coût d'un iPhone... Mais force est de constater que la rumeur a pris du poids ces dernières heures. A moins qu'il ne s'agisse d'un stratagème californien pour que les sous-traitants se dépassent ?

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

La division compte 126 millions de clients dans 21 pays...

Publié le 11/12/2017

Objectifs confirmés

Publié le 11/12/2017

Faurecia, via Faurecia Ventures, a investi dans la start-up américaine Alsentis afin d'enrichir son expertise technologique dans le domaine des...

Publié le 11/12/2017

Altran, spécialiste du conseil en ingénierie et Services R&D, devient partenaire innovation d’Airbus, pour accompagner le développement de ProtoSpace, réseau mondial de laboratoires d’idées…

Publié le 11/12/2017

Des discussions exclusives sont en cours entre les deux sociétés...

CONTENUS SPONSORISÉS