En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.26 PTS
-0.46 %
5 422.00
-0.47 %
SBF 120 PTS
4 338.00
-0.47 %
DAX PTS
12 710.21
-0.44 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

La réponse de Vivendi à la Consob quant à ses participations dans Telecom Italia

| Boursier | 268 | 3 par 1 internautes

Sommé de clarifier ses participations dans Telecom Italia par la Consob, Vivendi confirme n'exercer aucun contrôle de fait sur Telecom Italia au sens de l'article 93 de la Loi Consolidée de Finances et de l'article 2359 du Code civil italien...

La réponse de Vivendi à la Consob quant à ses participations dans Telecom Italia
Credits Charles Platiau / Reuters

En réponse à la demande de l'autorité italienne des marché financiers, la Consob, reçue par courrier via l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), concernant la participation de Vivendi dans Telecom Italia, Vivendi confirme qu'il considère n'exercer aucun contrôle de fait sur Telecom Italia, au sens de l'article 93 de la Loi Consolidée de Finances et de l'article 2359 du Code civil italien. Sa participation dans le capital social de Telecom Italia n'est "pas suffisante pour lui permettre d'exercer de manière stable une influence dominante lors des assemblées générales d'actionnaires de Telecom Italia".

"Toutes les données empiriques (la présence aux assemblées générales ordinaires de Telecom Italia du 22 juin 2015 jusqu'au 4 mai 2017, la participation détenue par les différents investisseurs, le résultat des résolutions, ...) révèlent sans équivoque que Vivendi n'est pas en position de contrôle des assemblées générales ordinaires de Telecom Italia", explique le groupe français.

"Le début de l'exercice par Vivendi des activités de direction et de coordination de Telecom Italia, tel que l'entend l'article 2497-bis du Code civil italien, a été acté par le Conseil d'administration de Telecom Italia sur base d'éléments factuels et spécifiques mentionnés dans son communiqué de presse du 4 août 2017. Il ne doit pas être interprété, en vertu des principes applicables du droit italien, comme la preuve d'une position de contrôle de fait au sens de l'article 2359 du Code civil italien".

"Les règles régissant la direction et la coordination ont pour but de rendre public et de définir les droits et responsabilités découlant de l'exercice factuel par un actionnaire d'une activité entrepreneuriale et de direction au niveau managérial. Les règles concernant le contrôle de fait, telles que mentionnées dans l'article 2359 du Code civil italien, elles, ne sont applicables que dans le cas d'une position stable de contrôle au niveau des assemblées générales d'actionnaires, ce qui n'est pas le cas ici", indique Vivendi.

Par ailleurs concernant l'existence d'une position de contrôle liée aux principes comptables internationaux sur les états financiers consolidés, Vivendi confirme dans ses derniers états financiers (1er trimestre 2017, publié le 11 mai 2017) qu'il "n'a pas le pouvoir de diriger les politiques financières et opérationnelles de Telecom Italia, au sens de la norme IFRS 10".

"Les marchés français et italiens seront dûment tenus informés si Vivendi arrivait à une conclusion différente, ce qui n'est pas prévu à ce stade, à l'occasion de la publication de ses états financiers consolidées du premier semestre 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), l’américain Boeing annonce la finalisation d’une commande de 10 avions 787-9 Dreamliner de la part de la compagnie aérienne…

Publié le 19/07/2018

Deux compagnies non identifiées se sont engagées sur 15 787-9 Dreamliners lors de cette quatrième journée du Salon de Farnborough...

Publié le 19/07/2018

Le pilote britannique Lewis Hamilton (Mercedes) pose avec son trophée après sa 2e place au GP de Grande-Bretagne, le 8 juillet 2018 à Silverstone ( Andrej ISAKOVIC / AFP/Archives )Le pilote…

Publié le 19/07/2018

Mais les ambitions sont confirmées

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Quelques jours après l'annonce d'un renforcement de sa coopération avec China Southern et Xiamen Airlines, Air France-KLM élargit son alliance avec...

Publié le 19/07/2018

L'Airbus BelugaXL a effectué son premier décollage

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

La commande du jour est évaluée à plus de 10 milliards de dollars au prix catalogue.

Publié le 19/07/2018

A l'occasion de l'édition 2018 du Forum Urbain de Moscou