5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La presse allemande évoque des pertes colossales pour Opel, la nouvelle filiale de PSA

| Boursier | 331 | Aucun vote sur cette news

Le 'Handelsblatt' parle de bien plus d'1 MdE de pertes en 2017 pour Opel Vauxhall. PSA conteste disposer de chiffres aussi précis...

La presse allemande évoque des pertes colossales pour Opel, la nouvelle filiale de PSA
Credits Reuters

La perte opérationnelle du duo Opel Vauxhall aurait largement dépassé 1 milliard d'euros en 2017 selon le 'Handelsblatt', un chiffre contesté par le nouveau propriétaire, PSA. Au-delà de la querelle sur le niveau précis des chiffres, c'est la situation globale du constructeur germano-britannique qui inquiète. Carlos Tavares, le patron de PSA, avait regretté il y a quelques semaines que sa nouvelle filiale ait passé plusieurs années sans vision stratégique, une situation qui n'est pas étrangère aux 19 milliards d'euros de pertes accumulées depuis 1999.

PSA botte en touche

Le 'Handelsblatt' a appris d'une bonne source que la perte opérationnelle d'Opel serait passée de -250 millions de dollars en 2016 (Open était encore consolidée chez son ancienne maison-mère américaine, General Motors) à bien plus d'1 milliard d'euros en 2017. PSA, qui est en période de communication restreinte avant les résultats 2017, a refusé de commenter les chiffres, mais un porte-parole a précisé que la donnée n'est pas disponible chez Opel, pour des raisons comptables puisque l'allemand affiche une partie de son exercice aux normes américaines US GAAP et une partie aux normes européennes, dans la mesure où son rachat a eu lieu en milieu d'année. On imagine mal cependant le management de PSA sans une idée précise de la situation opérationnelle de sa nouvelle filiale.

Tavares et son équipe ont du pain sur la planche. Les ventes d'Opel Vauxhall ont encore baissé en 2017 malgré l'arrivée de plusieurs nouveaux modèles. Le constructeur français savait qu'il prenait un risque en rachetant la marque, d'autant qu'il a dû prendre des engagements pour rassurer l'Allemagne, le Royaume-Uni et les salariés présents dans les deux pays et ailleurs en Europe. Le plan de restructuration et de réorganisation a démarré et doit commencer à porter ses fruits dès cette année au risque d'assister à un durcissement de la politique de PSA envers sa filiale, que craignent déjà les syndicats.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS