5 614.51 PTS
-0.13 %
5 546.0
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 475.40
-0.15 %
DAX PTS
13 077.72
-0.28 %
Dowjones PTS
24 715.09
+0.00 %
6 866.25
-0.51 %
Nikkei PTS
22 930.36
-

La France veut vendre le Rafale à la Belgique

| Boursier | 227 | Aucun vote sur cette news

Le jet sera en concurrence avec le F-35 et l'Eurofighter. Dassault semblait hors course mais le ministère français de la défense a porté un projet de partenariat avec la Belgique.

La France veut vendre le Rafale à la Belgique
Credits Reuters

La France a proposé à la Belgique de considérer le Rafale pour remplacer les vieux F-16 de son armée de l'air, en réponse une "demande de propositions" formulée par Bruxelles auprès du ministère français des armées. Une collaboration qui irait plus loin qu'un simple accord de fourniture de matériel, puisque la ministre Florence Parly a évoqué un "partenariat approfondi" entre les deux pays, qui pourrait prendre la forme d'un accord intergouvernemental intégrant la fourniture de Rafale, la coopération opérationnelle, la formation et le soutien. Un volet industriel et technique complèterait le dispositif. Dassault Aviation et ses partenaires se sont immédiatement réjouis de cette proposition, qui ouvre un nouvel horizon d'export au Rafale. Ils mettent en avant leur présence ancienne en Belgique, leurs 3.000 salariés belges et leur réseau de "plus de 800 fournisseurs référencés" dans le pays. Ils revendiquent "plus de 800 millions d'Euros de commandes annuelles à la Belgique".

La sortie médiatique française fait suite à des rumeurs selon lesquelles ne restaient en lice que le F-35 de Lockheed Martin, soutenu par Washington et l'Eurofighter du consortium BAE, Airbus et Leonardo, qui a l'appui de Londres. Dassault Aviation était présumé avoir jeté l'éponge à cause d'un cahier des charges trop favorable au F-35. Mais Florence Parly a démenti, par sa proposition, que l'équipe de France était sortie du jeu. En revanche, Boeing avait auparavant renoncé à proposer son F/A-18 Super Hornet, tandis que Saab avait retiré son Gripen de la compétition.

La Belgique dispose de 59 F-16 opérationnels, dont les premiers exemplaires avaient été livrés à la fin des années 70 et qui approchent par conséquent des 40 ans. Initialement, le pays possédait 160 de ces avions de combat américains, mais la réorganisation de la défense du pays avait conduit à réduire la taille de la flotte, notamment en cédant des appareils à la Jordanie il y a une dizaine d'années.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/05/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 18/05/2018

Le démarrage du plan Dimension 2020 commence à porter ses fruits...

Publié le 18/05/2018

A l'issue de l'opération, le FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2018 détiendra 1,93% du capital...

Publié le 18/05/2018

L'assemblée a pris acte de la démission de son poste d'administrateur de Christian de Longevialle...

Publié le 18/05/2018

Paris, France - le 18 mai 2018 CGG annonce que l'homologation de son plan de sauvegarde par le Tribunal de commerce de Paris le 1er décembre 2017 a été confirmée par un arrêt…