5 289.86 PTS
+0.64 %
5 273.5
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
25 050.75
-0.67 %
6 817.59
+0.69 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La France tournera le dos à la production d'hydrocarbures en 2040

| Boursier | 172 | Aucun vote sur cette news

Les permis en cours de validité s'éteindront au plus tard à cette date...

La France tournera le dos à la production d'hydrocarbures en 2040
Credits Reuters

Le gouvernement a prévu de fixer à 2040 la fin de l'exploitation d'hydrocarbures en France. Le projet de loi présenté le 6 septembre par Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, prévoit qu'aucun nouveau permis de recherche ne sera attribué dès la publication du texte. Les permis en vigueur ne pourront aller au-delà de 2040. La situation concernant les demandes en attentes sera clarifiée, a promis le ministre.

La production d'hydrocarbures dans l'hexagone est modeste mais pas insignifiante. Une soixantaine de gisements pétroliers et gaziers sont en exploitation en France, en majorité dans les bassins aquitain et parisien (62% de la production en 2015). Des zones non-exploitées existent, notamment Outre-Mer. La production couvre environ 1% des besoins du pays. Dans la sphère non-conventionnelle, les hydrocarbures de roche-mère sont interdits d'exploitation. Enfin, le gaz de mine et le gaz de houille font l'objet d'une exploitation dans les anciens bassins du nord et du nord-est.

Le projet de loi Hulot aura notamment des conséquences sur Total (permis d'exploitation en suspens en Guyane) et sur La Française de l'Energie, qui produit de l'électricité à partir de gaz de charbon, indique Reuters.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

Publié le 20/02/2018

Genkyotex publie une étude dans la revue International Journal of Cancer...

Publié le 20/02/2018

Mercialys a placé avec succès ce jour une émission obligataire à 8 ans d'un montant de 300 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS