En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 836.08 PTS
-0.36 %
4 835.0
-0.23 %
SBF 120 PTS
3 846.22
-0.30 %
DAX PTS
10 886.66
+0.19 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.29 %

La Fed attendue au tournant

| Boursier | 127 | Aucun vote sur cette news

A la veille de la décision de politique monétaire de la Fed, les investisseurs sont quasi unanimes...

La Fed attendue au tournant
Credits Reuters

A la veille de la décision de politique monétaire de la Fed, les investisseurs sont quasi unanimes. La Réserve fédérale va augmenter ses taux pour la deuxième fois cette année tout en modifiant sa 'forward guidance'. Selon l'outil FedWatch du CME Group, il y a désormais 96% de chances de voir la Banque centrale relever d'un quart de point son taux de référence cette semaine, à 1,75-2%.

Des taux d'intérêts supérieurs à l'inflation?

A ce niveau, le taux 'fed fund' retrouverait la zone dans lequel il évoluait entre fin 2001 et 2004, période marquée par l'éclatement de la bulle technologique et les attaques du 11 septembre 2001. L'objectif des "fed funds" devrait donc dépasser le taux d'inflation, pour la première fois depuis dix ans, et provoquer un débat sur la limite au-delà de laquelle la normalisation en cours provoquerait un resserrement des conditions financières susceptible de peser sur la croissance économique.

3 ou 4 resserrements en 2018?

La mise à jour des prévisions de la Fed indiquera quant à elle si la Réserve fédérale continue d'anticiper une seule hausse de taux supplémentaire d'ici la fin de l'année, ou si les récentes données économiques, et notamment la vigueur du marché de l'emploi et l'accélération de l'inflation, justifient un deuxième resserrement à court terme.

John Bellows, gérant et analyste chez Western Asset, une filiale de Legg Mason, explique que "la Fed se rapproche de la neutralité, ce qui peut nécessiter un changement de stratégie. En plus du relèvement de taux anticipé, le FOMC est susceptible d'ajuster ses orientations à terme ('forward guidance') cette semaine. En particulier, il pourrait abandonner la phrase 'le taux des fonds fédéraux restera probablement encore pour quelques temps en-deçà du niveau attendu à moyen terme'. Les membres du FOMC peuvent aussi modifier la caractérisation de la politique de "accommodante" à "plus modestement accommodante". Ensemble, ces changements feraient qu'après trois ans et sept hausses de taux, la politique serait désormais beaucoup plus proche de la neutralité. Ceci est un signal important et pourrait présager un changement dans l'approche du FOMC. Toute hausse après le passage en mode neutre ne peut plus être justifiée dans le cadre de la normalisation. Au lieu de cela, tout resserrement devra être une réponse aux données. Une fois neutre, la Fed devra être encore plus prudente en termes de politique monétaire".

Quid du niveau neutre?

L'expert souligne par ailleurs que "le marché s'attend à ce que la Fed passe au niveau neutre l'année prochaine. Après la hausse de cette semaine, le marché prévoit 3 relèvements supplémentaires jusqu'à la fin de 2019. Cela porterait le taux des fonds fédéraux à plus de 2,75%. John Williams, le nouveau président de la Fed de New York, a récemment déclaré qu'il pense que le taux "neutre" est d'environ 2,5%. Fait encore plus frappant, le taux à 5 ans prévu dans 5 ans est de 3,15%, ce qui laisse supposer que le marché s'attend à 5 ans de maintien des taux bien au-delà de la neutralité. Or, il n'y a jamais eu de période prolongée de politique monétaire restrictive dans l'histoire de la Fed. Il y a bien eu des moments où la politique a été temporairement serrée, mais jamais pendant cinq années consécutives. Il devrait y avoir un environnement d'inflation très différent pour justifier une telle trajectoire de taux..."

Un exercice d'équilibriste

James McCANN, Senior Global Economist chez Aberdeen Standard Investments, affirme pour sa part: "La Fed a réalisé le resserrement des conditions financières qu'elle recherchait avec ce cycle de hausse des taux. Les membres du Comité doivent essayer de maintenir ce processus à un rythme raisonnable et calibré, de sorte qu'ils ne voudront pas signaler un changement important. Resserrer la politique monétaire, c'est comme marcher sur une corde raide. L'équilibre entre le succès et l'échec est étroit. En conséquence, Powell passera probablement sa conférence de presse en expliquant tout changement dans la sémantique tout en essayant de calmer tout enthousiasme du marché à ce sujet..."

Une politique "seulement quelque peu accommodante"?

"Le communiqué post-réunion ne devrait probablement plus contenir la phrase relative au fait que 'le taux des fonds fédéraux est susceptible de rester, pendant un certain temps, en dessous des niveaux qui devraient prévaloir à long terme'. Ce changement reflète en partie le fait que les taux d'intérêt se rapprochent progressivement de la neutralité, de même que le fait que le taux devrait maintenant être au-dessus de la neutralité à un moment donné dans l'avenir. Nous croyons que la communiqué continuera à comporter la phrase relative à de 'nouvelles augmentations graduelles' des taux, mais la politique monétaire pourrait désormais être caractérisée comme étant seulement 'quelque peu accommodante' et non plus 'accommodante', affirme de son côté Michael Feroli, directeur de la recherche économique chez JPMorgan Chase&Co.

Un nouveau monde

La Fed "entre progressivement dans un nouveau monde dans lequel les taux seront à 2%", soit proches de zéro en termes réels, et se rapprocheront du niveau auquel ils ne sont plus considérés comme un soutien à l'activité économique, observe enfin Thomas Costerg, économiste chez Pictet Wealth Management.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…

Publié le 17/12/2018

Asos plonge de 41,47% à 2 450 pence après avoir revu à la baisse ses prévisions annuelles, dans le sillage d’un mois de novembre nettement inférieur aux attentes. Ainsi, l’entreprise…

Publié le 17/12/2018

SMCPSMCP est pour le moins malmené en matinée à Paris, en retrait de près de 10% à 13,4 euros...

Publié le 17/12/2018

Le choix de l'indépendance...