5 496.22 PTS
-0.32 %
5 500.5
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 395.72
-0.23 %
DAX PTS
13 222.17
-0.18 %
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
+0.00 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La drôle de rumeur Amazon qui dope Carrefour

| Boursier | 1551 | 2.50 par 2 internautes

Le titre du distributeur est en vive hausse en bourse, après des rumeurs d'intérêt d'Amazon...

La drôle de rumeur Amazon qui dope Carrefour
Credits Reuters

Dans un marché qui ne bouge pas beaucoup, l'action Carrefour se distingue sur un gain de 2,6% à 16,94 euros pendant la séance. Le titre a signé un pic à 17,08 euros en fin de matinée. Une flambée que le marché met sur le compte des quatre pages consacrées jeudi dernier par l'hebdomadaire 'Valeurs Actuelles' à l'hypothétique rachat du distributeur par Amazon. Une rumeur qui "enfle dans les salles de marché" depuis la rentrée, indique la publication. Une OPA de l'Américain sur le Français "aurait un sens", explique le gérant d'Amplegest Xavier d'Ornellas, cité dans l'article. "Les grands distributeurs ont détruit le petit commerce en France. Maintenant, c'est Amazon qui va les tuer", ajoute-t-il.

Le passage d'Amazon au statut de prédateur dans la distribution est devenu plus évident depuis l'annonce du rachat de Whole Foods Market aux Etats-Unis pour 13,7 milliards de dollars. Carrefour ne vaut plus que 13,1 milliards d'euros (environ 15,6 Mds$). Une paille, du moins au niveau financier, pour le géant américain du commerce en ligne, dont la capitalisation dépasse 450 Mds$. Plus globalement, les frontières entre les commerces "en ligne" et "en dur" sont en train de s'estomper, en même temps que celles qui séparent l'alimentaire du non-alimentaire. L'un des reproches récurrents qui est fait à Carrefour est d'avoir manqué le virage digital, notamment face à un rival comme Leclerc. Le nouveau PDG, Alexandre Bompard, a d'ailleurs confié une direction dédiée à Marie Cheval, transfuge de Boursorama, il y a quelques jours. Cette profonde mue sectorielle avait aussi alimenté les rumeurs qui avaient circulé lors de la nomination de Bompard : pourquoi ne pas réfléchir à un mariage entre Carrefour et Fnac Darty, le groupe qu'il présidait auparavant ? Le nom de Carrefour est en outre sorti du chapeau car le groupe n'est pas présent aux Etats-Unis, ce qui pourrait simplifier la tâche d'un prédateur américain du type d'Amazon par rapport à des opérations sur d'autres grands distributeurs européens généralistes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

Le dépassement de la zone de polarité à 1300 dollars signale la reprise de la dynamique haussière de long terme qui plaide dans un premier temps pour un retour sur le point haut de 2017.…

Publié le 17/01/2018

Volkswagen Group dévoile aujourd’hui des chiffres de ventes atteignant un plus haut historique pour 2017. Ainsi, le groupe automobile allemand a vendu 10,74 millions de véhicules, laissant…

Publié le 17/01/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 17/01/2018

Initiation de couverture à la vente

CONTENUS SPONSORISÉS