En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

La demande pour l'émission obligataire de Saudi Aramco explose

| Boursier | 120 | Aucun vote sur cette news

Elle dépasse déjà les 30 milliards de dollars....

La demande pour l'émission obligataire de Saudi Aramco explose
Credits Reuters

Outre la BCE et les premiers résultats trimestriels à Wal Street, les investisseurs ont également les yeux rivés sur Ryad cette semaine. Saudi Aramco, le géant pétrolier, doit en effet lancer sa première émission obligataire internationale destinée à lever environ dix milliards de dollars. Une opération qui pourrait finalement nettement dépasser ce montant alors que la demande dépasse déjà les 30 milliards de dollars, selon Khalid Al-Falih, président d'Aramco et ministre saoudien de l'énergie. Selon les dernières indiscrétions obtenues par Bloomberg, la demande atteindrait désormais environ 40 Mds$.

"La société est extrêmement rentable, dispose d'un cash-flow disponible positif, d'un faible endettement et de solides réserves pour l'avenir, ce qui en fait un argument convaincant pour les investisseurs internationaux", explique Parth Kikani, responsable pour le marché obligataire chez Emirates NBD Asset Management.

Des taux inférieurs à ceux de l'Etat saoudien ?

L'émission servira en partie à financer l'acquisition de la part du fonds souverain saoudien PIF dans le groupe de pétrochimie Sabic pour un montant de 69,1 milliards de dollars, opération dont la finalisation est prévue en 2020. Les conditions obtenues par Saudi Aramco seront surveillées de très près, la question étant de savoir sir le groupe parviendra à se financer à un taux inférieur à ceux de son propriétaire, l'Etat saoudien. L'émission devrait en effet attirer à la fois les opérateurs investissant sur les marchés émergents et les acheteurs d'obligations de grande qualité (investment-grade) car bien qu'Aramco appartienne à l'État, ses comptes le placent dans la même catégorie que les majors pétrolières internationales indépendantes comme Exxon et Shell.

Six tranches de 3 à 30 ans

Dans un document émis par l'une des banques du syndicat d'émission et dont Reuters a eu possession, on apprend que l'emprunt sera divisé en tranches variant de trois à trente ans, dont une échéance à trois ans avec un taux variable.

Wall Street à l'affût

Saudi Aramco a embauché les plus grandes banques de Wall Street pour cette levée de dette libellée en dollar. JPMorgan Chase & Co, Morgan Stanley, Citigroup, Goldman Sachs ou encore HSBC Holdings travaillent sur cette opération de grande envergure qui devrait permettre aux investisseurs de patienter jusqu'à l'IPO de Saudi Aramco attendue en 2020 ou 2021. Une introduction qualifiée d''IPO de l'histoire' par les opérateurs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…