5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Chine, premier marché de JCDecaux en 2018

| Boursier | 117 | Aucun vote sur cette news

Devant la France et le Royaume-Uni...

La Chine, premier marché de JCDecaux en 2018
Credits Reuters

En marge de la conférence annuelle sur les TMT organisée par Morgan Stanley à Barcelone, Jean-Charles Decaux, co-président exécutif du groupe d'affichage publicitaire de JCDecaux, a déclaré à Reuters que la Chine allait devenir l'an prochain le premier marché du groupe devant la France, en raison de son urbanisation accélérée et de l'attrait pour la publicité digitale dans le pays. "C'est l'année (2018) où la Chine devrait devenir notre premier pays dans le monde", a-t-il indiqué.

Montée dans les transports

Cette croissance de JC Decaux dans l'Empire du milieu s'appuiera notamment sur la montée en puissance du dernier contrat signé par la division Transport dans le pays, à savoir celui de la concession publicitaire du terminal 2 de l'aéroport international de Canton-Baiyun (GBIA), signé en juin, lequel va permettre à JCDecaux d'accélérer son développement en Chine.

Après des difficultés dans le pays, JCDecaux a renoué avec une solide dynamique en Chine au troisième trimestre, ce qui a permis au groupe de communication extérieure de dépasser les attentes et de retrouver les faveurs des investisseurs. Le titre a progressé de plus de 18% en Bourse depuis le début de l'année, portant sa capitalisation boursière à quelque sept milliards d'euros.

Cap sur l'Amérique

Le groupe, toujours contrôlé par la famille fondatrice, souhaite également accélérer son développement aux Etats-Unis, qui représentait actuellement 8% de son activité. Pour y parvenir, une des options pourrait consister à profiter du solide bilan financier du groupe pour racheter l'un de ses petits concurrents américains, Clear Channel Outdoor (CCO) ou Outlook Media, a observé Jean-Charles Decaux. "C'est quelque chose qui, d'un point de vue stratégique, fait du sens", a-t-il réaffirmé, soulignant toutefois que tout était une question de prix

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS