5 521.98 PTS
-0.08 %
5 517.0
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 415.21
-0.12 %
DAX PTS
13 424.96
-0.07 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.00 %
Nikkei PTS
23 816.33
+0.03 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La bourse ravie de la vente de titres Renault par l'Etat

| Boursier | 314 | 4 par 2 internautes

Bercy a vendu 4,73% du capital, dont 10% au constructeur lui-même...

La bourse ravie de la vente de titres Renault par l'Etat
Credits Renault

L'Etat a annoncé hier soir la cession de 14 millions d'actions Renault, soit 4,73% du capital, pour environ 1,2 milliard d'euros. Ces titres avaient été acquis en avril 2015 pour peser dans la négociation sur la gouvernance du constructeur et ses rapports avec Nissan. Ils permettront de dégager 55 ME de plus-value pour Bercy. Dans le cadre de cette opération, Renault a décidé de racheter 10% des titres cédés, soit 1,4 millions de ses propres actions, en prévision d'une offre réservée à ses salariés, pour les associer à ses performances économiques. Les actions ont été acquises dans le cadre du placement, qui a été réalisé à environ 86,42 euros pièce, presque sans décote sur le cours de la veille. La facture pour le constructeur représente donc environ 121 millions d'euros pour 0,47% de son capital. L'Etat ne détient plus que 15,01% du capital.

La sortie de l'Etat semble ravir le marché, qui fait monter le titre de 4% à 90 euros. Une progression renforcée par les cours élevés du placement des titres, qui montrent que le papier a été facilement absorbé, sans besoin de décote pour convaincre les investisseurs. Dans l'esprit des investisseurs, une moindre présence de l'Etat français signifie aussi que le constructeur aura plus de latitude pour mener à bien sa stratégie.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Le bureau d'études recommande d'acheter le titre, en visant 13 euros...

Publié le 22/01/2018

Paris, Munich, le 22 janvier 2018  Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un contrat pour livrer son tout dernier supercalculateur, le « BullSequana…

Publié le 22/01/2018

'Call of Duty : World War II' d'Activision Blizzard sur PS4 reste en première place...

Publié le 22/01/2018

Vivendi saura le 4 juillet ce qu'il advient de son appel de la décision de l'AGCOM (autorité italienne de régulation des télécoms) aux termes de laquelle elle estime que le groupe français ne…

Publié le 22/01/2018

Le groupe a trois ans de production devant lui...

CONTENUS SPONSORISÉS