En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.36 %

La Belgique dit adieu au télégramme

| Boursier | 550 | Aucun vote sur cette news

Proximus stoppe son service le 29 décembre prochain. Le télégramme a été remplacé par les technologies modernes...

La Belgique dit adieu au télégramme
Credits Reuters

Les Belges ont jusqu'au 29 décembre pour envoyer un télégramme. Passée cette date, Proximus n'assurera plus ce service vieux de plus de 200 ans, qui avait inspiré le patronyme précédent de l'opérateur, connu comme la RTT, pour "Régie des Télégraphes et des Téléphones". En Belgique, le télégraphe électrique avait été lancé en 1846, pour remplacer le télégraphe optique, né en 1803.

"Pendant des dizaines d'années, le télégramme a été utilisé par les clients résidentiels pour annoncer une naissance, un mariage ou un décès. Dans certains cas, il était même possible d'envoyer un message de félicitations accompagné d'une bouteille de champagne ou d'une peluche", rappelle Proximus. Constituant un commencement de preuve juridique, il a aussi été longtemps employé par les avocats et les huissiers. Au début des années 80, les Belges en envoyaient et en recevaient encore 1,5 million par an, notamment d'Italie, un pays féru de télégrammes. Mais le fax, l'e-mail, le SMS et les messageries instantanées ont sonné le glas du service. Début 2000, le trafic annuel n'atteignait plus que 150.000 télégrammes, puis 50.000 en 2010. Au cours des derniers mois, Proximus ne comptait plus qu'une dizaine de clients professionnels réguliers, plus une poignée de clients résidentiels. Le bilan des 11 premiers mois de 2017 est de 8.000 télégrammes envoyés et reçus. Avec ceux du mois de décembre, ce seront les derniers de l'histoire en Belgique.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…