En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 871.38 PTS
-0.09 %
4 867.50
-0.12 %
SBF 120 PTS
3 884.02
-0.12 %
DAX PTS
11 161.73
-0.39 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
+0.00 %

L'automne pourri de Showroomprivé

| Boursier | 485 | Aucun vote sur cette news

Le titre, entré en bourse il y a deux ans, ne cote plus qu'au tiers de son prix d'introduction...

L'automne pourri de Showroomprivé
Credits Showroomprivé

Showroomprivé a fêté fin octobre le second anniversaire de sa présence en bourse. A la place des deux bougies, la société a soufflé un second avertissement au marché en trois mois. De quoi faire dégringoler l'action de son piédestal : 11,90 euros après le second avertissement, contre 19,50 euros lors de l'introduction le 30 octobre 2015 et 26,20 euros au plus haut le 22 mai 2017. Mais les semaines qui ont suivi furent pires encore pour la société, puisque le propriétaire de son nouvel actionnaire de référence Conforama, Steinhoff, a été pris dans une tempête financière après la découverte de malversations comptables. Des événements qui ne sont pas de nature à peser directement sur l'activité de Showroomprivé, mais qui prolongent la période noire que traverse la société. Pour couronner le tout, le management s'est fendu d'un troisième avertissement en début de semaine, qui a fait sombrer l'action jusqu'aux 6,45 euros affichés ce matin.

"Showroomprivé affronte une concurrence accrue", explique Antoine Augier de Lajallet, qui suit le dossier chez Oddo BHF. La période des croissances supérieures à 20% paraît révolue, précise l'analyste, qui pense que le modèle trouve aussi ses limites lorsqu'il s'agit de se frotter à des concurrents qui livrent plus rapidement. Lors du "Black Friday" par exemple, la contreperformance était criante. "Nous estimons que la valorisation intègre déjà pleinement l'environnement concurrentiel et déflationniste dans lequel évolue Showroomprivé", poursuit-il, avant de relever d'alléger à neutre sa recommandation, pour une valorisation coupée de 15,50 à 7,20 euros. La SocGen a pour sa part réitéré son avis négatif et ramené de 15,40 à 6,40 euros son objectif. Showroomprivé compte désormais cinq avis neutres et un négatif. Les bureaux d'études ont tous changé leur façon de valoriser le marchand en ligne, en appliquant des multiples bien moins généreux. Les actionnaires risquent d'avoir à attendre longtemps pour espérer retrouver les pics 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Franchissement de seuil passif

Publié le 21/01/2019

Casino (+0,54 à 39,40 euros ) annonce avoir atteint son objectif de cessions d'actifs non stratégiques pour un montant de 1,5 milliard d'euros. Et ce, grâce un accord avec des fonds gérés par…

Publié le 21/01/2019

Henkel (-6,49% à 90,72 euros) affiche de loin la plus forte baisse de l’indice Dax après avoir averti que la hausse des investissements pèsera sur ses profits en 2019. Le bénéfice par action du…

Publié le 21/01/2019

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation annonce l’acquisition des activités mondiales de maintenance du suisse ExecuJet, une filiale de Luxaviation. Le montant de la transaction…

Publié le 21/01/2019

Air France et le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) se seraient entendus vendredi sur les principes d'un accord permettant de satisfaire les demandes d'augmentation salariale des pilotes et…