En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 777.45 PTS
+0.49 %
4 778.0
+0.52 %
SBF 120 PTS
3 794.06
+0.47 %
DAX PTS
10 773.72
+0.31 %
Dowjones PTS
23 842.63
+0.71 %
6 534.38
+0.66 %
1.142
+0.45 %

L'ASN demande à EDF d'étendre sa revue des composants produits au Creusot

| Boursier | 296 | Aucun vote sur cette news

Les composants moulés doivent désormais aussi être passés en revue...

L'ASN demande à EDF d'étendre sa revue des composants produits au Creusot
Credits EDF Bruno Conty

L'Autorité de sûreté nucléaire a demandé à EDF d'étendre le contrôle des composants équipant ses centrales fabriqués à Creusot Forges, au-delà des équipements forgés. L'énergéticien devra ainsi passer en revue les composants moulés ainsi que les autres composants importants mais non-nucléaires qui lui ont été fournis par les sites du Creusot. Jusqu'à présent, la revue de qualité de la fabrication se limitait aux éléments forgés chez Creusot Forges, après la découverte d'une anomalie sur la cuve de l'EPR en construction à Flamanville. La revue initiale avait permis de détecter 89 irrégularités portant sur les réacteurs en fonctionnement.

"Cette revue étendue a pour objectif de détecter tout élément constituant un écart, soit par rapport aux exigences du référentiel technique choisi par le fabricant ou aux exigences internes à l'usine, soit aux exigences contractuelles ou réglementaires applicables au moment de la fabrication", explique l'ASN, en précisant qu'elle se poursuivra jusqu'au 31 décembre 2018.

EDF a déjà transmis depuis le début de l'été les bilans de la revue des dossiers de fabrication de douze réacteurs, dont le redémarrage, à la suite d'un arrêt pour renouvellement du combustible, est prévu entre septembre et novembre 2017. Les contrôles ont permis de détecter 601 écarts de conformité (471 anomalies et 130 non-conformités). Le régulateur est en train d'analyser les documents avant de décider ou non du redémarrage des réacteurs concernés. EDF n'était pas favorable à un contrôle systématique des composants moulés, car les analyses réalisées sur 32 de ces éléments n'avaient pas mis en évidence d'écarts au référentiel. L'ASN en a décidé autrement, "compte tenu des liens industriels historiques entre les usines du Creusot".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

La Freebox Delta n’aura pas convaincu l’ensemble des clients de Free. Après avoir dévoilé son modèle haut de gamme, et supprimé les frais de mise en service de 99 euros, l’opérateur a…

Publié le 19/12/2018

Foncière INEA a annoncé l’acquisition du Presqu’Ile, un immeuble de bureaux situé dans le quartier innovant de la presqu’île Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il s’agit de son premier…

Publié le 19/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/12/2018

Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion) ...

Publié le 19/12/2018

GSEZ Airport, filiale de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), fruit d'un partenariat public-privé entre Olam International, la République gabonaise et...