En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 612.77 PTS
-0.03 %
5 611.50
-0.04 %
SBF 120 PTS
4 422.35
-0.04 %
DAX PTS
12 431.71
+0.01 %
Dowjones PTS
27 335.63
-0.09 %
7 927.08
+0.00 %
1.121
+0.00 %

L'AMF reprocherait à Casino des défauts dans sa communication financière

| Boursier | 367 | 4 par 1 internautes

La participation dans Mercialys

L'AMF reprocherait à Casino des défauts dans sa communication financière
Credits Casino

L'enquête de l'Autorité des marchés financiers se poursuit dans la bataille opposant Casino au fonds activiste Muddy Waters. Alors que 'Le Monde' a dernièrement révélé que le gendarme boursier suspectait le fonds spéculatif de "tromperie", le distributeur serait également dans le viseur de l'AMF. Selon les informations du quotidien 'Les Echos', le régulateur reprocherait au groupe dirigé par Jean-Charles Naouri des défauts dans sa communication financière.

La participation dans Mercialys en question

Serait notamment en cause la participation de 50% détenue par Casino dans Mercialys en 2012, puis ramenée à 40% l'année suivante. Cette réduction a conduit Casino à arrêter "de consolider la filiale en "intégration globale" pour la "mettre en équivalence" et à sortir la dette de la foncière de son bilan. "Toute la question est de savoir si le groupe exerçait ou non à l'époque un 'contrôle de fait' sur sa filiale. Si c'est le cas, cette déconsolidation n'aurait pas dû avoir lieu", explique le journal. "Cette notion est extrêmement compliquée et donne souvent lieu à des débats", précise un analyste aux Echos. D'autres points seraient reprochés au distributeur, notamment concernant certaines opérations immobilières.

Muddy Waters avait publié en décembre 2015 un rapport à charge sur la structure et les pratiques comptables du groupe de distribution, qui avait fait plonger son cours de Bourse. Casino a toujours réfuté ces accusations.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2019

EOS Imaging a réalisé au deuxième trimestre 2019 un chiffre d'affaires de 3,42 millions d'euros, dont 0,72 million de ventes d'équipements, correspondant à deux unités parmi les commandes 2019.…

Publié le 17/07/2019

La Foncière Verte annonce le succès d'une nouvelle émission obligataire d'un montant de 85 millions d'euros portant intérêt au taux de 4,5 % et venant à échéance le 18 juillet 2025. Les…

Publié le 17/07/2019

Swatch s'adjuge près de 5% à Zurich après une publication semestrielle assez solide malgré les turbulences politiques à Hong Kong et une base de...

Publié le 17/07/2019

L'équipe de recherche & développement d'OSE Immunotherapeutics a publié pour la première fois dans l’American Journal of Transplantation. Cet article porte sur des travaux menés sur SIRPα, un…

Publié le 17/07/2019

EOS Imaging plonge de près de 8% à 1 euro en début de séance, plombé par son dernier point intermédiaire...