5 415.11 PTS
-0.53 %
5 361.00
-0.57 %
SBF 120 PTS
4 345.33
+0.00 %
DAX PTS
12 550.82
-
Dowjones PTS
24 024.13
-1.74 %
6 509.05
+0.00 %
Nikkei PTS
22 215.32
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Kering : soupçonné d'avoir soustrait 2,5 MdsE au fisc ?

| Boursier | 109 | Aucun vote sur cette news

Selon le site d'information 'Mediapart', le groupe de luxe aurait soustrait des revenus aux services fiscaux italien, mais aussi français et britannique depuis 2002.

Kering : soupçonné d'avoir soustrait 2,5 MdsE au fisc ?
Credits Reuters

Le groupe français de luxe Kering aurait économisé environ 2,5 milliards d'euros d'impôts depuis 2002, "pour l'essentiel au préjudice du fisc italien", via sa filiale Gucci, mais aussi de la France et du Royaume-Uni, a révélé vendredi le site d'information 'Mediapart'.

Selon le site internet, Kering a échappé à ces impôts via sa plate-forme de logistique et de distribution LGI basée en Suisse. "Le groupe a économisé environ 2,0 milliards d'euros d'impôts depuis 2009, dont 1,4 milliard pour Gucci et 180 millions pour Saint Laurent. Si l'on remonte jusqu'en 2002, le chiffre atteint les 2,5 milliards", rapporte 'Mediapart', qui fait état d'une enquête réalisée avec le réseau européen de médias d'investigation (ECI).

Interrogé par l'agence 'Reuters', Kering s'est défendu en affirmant dans un courriel que "le groupe s'acquitte en Suisse des impôts dus, en conformité avec la loi et le statut fiscal de la société". "Ce modèle d'exploitation est connu des autorités fiscales françaises et des autres autorités fiscales compétentes".

Kering rappelle en outre que le groupe a "mis en place une gouvernance d'entreprise visant à assurer une conformité totale avec les réglementations fiscales dans les pays où il est présent".

Une enquête ouverte en Italie depuis novembre 2017

Selon 'Mediapart', le groupe a perpétué, après le rachat de Gucci en 1999, un accord fiscal qui avait été négocié avec le canton du Tessin, où se trouve LGI, limitant à 8% son taux d'imposition sur les sociétés. Or LGI, la plate-forme de distribution et de logistique du groupe, "encaisse aussi les ventes en gros aux magasins (et) l'écrasante majorité des recettes, donc des profits", écrit 'Mediapart'.

Ces révélations interviennent alors que Gucci, principale source de profits de Kering, est sous le coup d'une enquête du parquet de Milan depuis novembre 2017 pour des soupçons d'évasion fiscale. Le journal italien 'La Stampa' avait révélé en décembre dernier que la police italienne avait effectué des perquisitions dans ses locaux de Gucci à Milan et Florence dans le cadre de cette enquête. Le quotidien citait déjà le rôle de la filiale suisse de Gucci, et chiffrait alors l'évasion fiscale à 1,3 milliard d'euros cumulés depuis plusieurs années.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2018

L'EUR/USD effectue un pull back sur son support

Publié le 25/04/2018

Les résultats de l'exercice 2017 restent marqués par la persistance d'une très faible activité dans le secteur des services Oil & Gas : le chiffre...

Publié le 25/04/2018

Carrefour et Système U ont annoncé conclure une coopération à l’achat pour une durée de cinq ans et prendre des engagements renforcés en faveur des producteurs agricoles. En consolidant les…

Publié le 25/04/2018

Le chiffre d’affaires d'Air Liquide au premier trimestre 2018 s’est élevé à 5,010 milliards d’euros, soit une progression de 6% en données comparables. Il a baissé de 3,2% en données…

Publié le 25/04/2018

STMicroelectronics a enregistré au premier trimestre 2018 un bénéfice net de 239 millions de dollars, ou 0,26 dollar par action diluée, contre 108 millions de dollars (ou 0,12 dollar par action…