En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 790.92 PTS
-0.19 %
4 793.0
+0.01 %
SBF 120 PTS
3 805.09
-0.19 %
DAX PTS
10 812.22
+0.37 %
Dowjones PTS
23 592.98
-2.11 %
6 448.39
+0.00 %
1.138
+0.33 %

Kering pourrait devoir verser un milliard d'euros au fisc italien

| Boursier | 235 | Aucun vote sur cette news

Accusé d'évasion fiscale en Italie, Kering pourrait être condamné à verser près d'un milliard d'euros à la justice transalpine...

Kering pourrait devoir verser un milliard d'euros au fisc italien
Credits Reuters

Accusé d'évasion fiscale en Italie, Kering pourrait être condamné à verser près d'un milliard d'euros à la justice transalpine. Selon une source judiciaire citée par Reuters, le parquet de Milan a clôturé son enquête et l'affaire devrait être renvoyée devant le tribunal à moins que, dans les 20 jours, les deux parties ne parviennent à un accord ou que de nouvelles preuves ne soient découvertes. La justice soupçonne la marque de luxe d'avoir payé des impôts sur les bénéfices générés par des ventes en Italie dans un autre pays au régime fiscal plus favorable.

Le parquet estime que les revenus dégagés par Gucci entre 2010 et 2016, enregistrés via la plate-forme de logistique et de distribution Luxury Goods International (LGI) basée en Suisse et utilisée par la plupart des marques de Kering, devaient être imposés en Italie et non en Suisse.

Le groupe a indiqué à Reuters être confiant dans le bien-fondé de son mode de fonctionnement et a ajouté qu'il coopérait activement avec les autorités compétentes.

Dans une note dévoilée ce matin, Citi estime qu'un éventuel accord à hauteur d'un milliard d'euros représenterait environ 8 euros par action, soit un niveau inférieur à son estimation initiale, qui était de 1,3 MdE à 2 MdsE. "Dans les deux cas, nous estimons que ce montant n'est pas pleinement pris en compte par le marché et n'est pas reflété dans les prévisions du consensus de Kering concernant les flux de trésorerie et la dette nette pour 2019", souligne Citi, à l''achat' sur le dossier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Beijing (Pékin) - Artprice, suite à différentes dates invoquées par des tiers, se doit de préciser ce 18 décembre que le démarrage officiel de la commercialisation des…

Publié le 18/12/2018

A l'occasion de sa visite sur le campus de Polytechnique à Paris-Saclay pour inaugurer l'IPVF et signer la Chaire Trend X, Patrick Pouyanné, PDG de...

Publié le 18/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/12/2018

   CRÉDIT AGRICOLE S.A.       Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex…

Publié le 18/12/2018

   CRÉDIT AGRICOLE S.A.       Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex…