En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 383.24 PTS
+1.26 %
5 380.50
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 315.79
+1.08 %
DAX PTS
12 540.26
+0.23 %
Dowjones PTS
24 598.71
+0.56 %
7 196.78
-0.29 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

JP Morgan prend du poids chez Ubisoft

| Boursier | 241 | Aucun vote sur cette news

La gestion américaine est montée à 11,33% du capital...

JP Morgan prend du poids chez Ubisoft
Credits Ubisoft

L'assemblée générale d'Ubisoft, le 22 septembre, sera l'occasion d'une nouvelle passe d'armes entre la famille Guillemot et le principal actionnaire de la société, Vivendi. A priori, les dirigeants-fondateurs ne seront pas inquiétés et parviendront à faire voter sans souci la plupart des résolutions. Mais pas forcément toutes, notamment celle qui concerne la rémunération en titres des salariés, qui nécessite un vote aux deux-tiers. Une mesure que le PDG Yves Guillemot estime cruciale pour conserver les principaux talents de son entreprise. Il a ainsi appelé lundi Vivendi à faire preuve de responsabilité en ne cherchant pas à entraver le vote.

Du côté des forces en présence, les Guillemot, qui se sont renforcés récemment, possédaient début septembre 17.605.890 d'actions représentant 15,38% du capital et 21,61% des droits de vote. En face, Vivendi détenait au 30 juin dernier 30,489 millions d'actions représentant 26,87% du capital et 24,47% des droits de vote. Au 16 mai, Fidelity (FMR) apparaissait à 9,997% du capital et 9,424% des droits de vote. JP Morgan a annoncé ce matin détenir 11,33% du capital et 10,33% des droits de vote, soit un franchissement du seuil des 10% du capital et des droits de vote en date du 7 septembre, après une acquisition de titres sur le marché. L'actionnaire n'a pas fait de déclaration d'intentions, mais a précisé détenir les titres en couverture d'options à dénouement physique.

Lors de l'assemblée annuelle précédente, Fidelity et BlackRock, qui pesaient ensemble plus de 13% des droits de vote, sont réputées avoir apporté leur soutien aux dirigeants-fondateurs. Vivendi n'avait pas demandé de représentation au conseil d'administration, alors que sa position au capital l'autoriserait à briguer des sièges. Cette année, aucune demande n'a été déposée en amont de la réunion, mais cela reste possible lors de l'AG elle-même.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Le retour du Grand Prix de France de Formule1 n'est pas de tout repos pour GL Events...

Publié le 22/06/2018

3,58% du capital pour AQR

Publié le 22/06/2018

AT&T (-0,16% à 31,545 dollars) a dévoilé quelques éléments de perspectives concernant son deuxième trimestre dont il publiera les résultats définitifs le 24 juillet au soir. L'opérateur…

Publié le 22/06/2018

  Résultat de l'option pour le paiement en actions du dividende de l'exercice 2017       (Saint-Cloud, le 22 juin 2018) - L'Assemblée générale…

Publié le 22/06/2018

Des investisseurs qui perdent patience...