En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 886.06 PTS
-2.29 %
5 887.50
-2.23 %
SBF 120 PTS
4 644.20
-2.09 %
DAX PTS
13 276.45
-2.21 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
+0. %
1.102
-0.01 %

Innate Pharma présente Lumoxiti à l'ASH 2019

| Boursier | 511 | 4 par 2 internautes

Innate Pharma a partagé de nouvelles données de long terme issues de l'essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) au...

Innate Pharma présente Lumoxiti à l'ASH 2019

Innate Pharma a partagé de nouvelles données de long terme issues de l'essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) au 61ème congrès annuel de la Société Américaine d'Hématologie (ASH) à Orlando aux Etats-Unis. Ces données renforcent les résultats d'efficacité et confirment le profil de tolérance du médicament. L'analyse finale montre que 36% (29/80) des patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire ont eu une réponse complète durable avec Lumoxiti au jour 181 de l'évaluation respective des patients, comparativement à l'analyse primaire dans laquelle le taux de réponse complète durable était de 30%. De plus, il y a une probabilité de 61% que les patients ayant obtenu une réponse complète la maintiennent après cinq ans.

"Lumoxiti est un médicament dit 'first-in-class' et est le seul traitement approuvé aux Etats-Unis pour la leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire en plus de vingt ans ; par conséquent, il est important pour la communauté d'hémato-oncologie de recevoir une analyse additionnelle de son efficacité à long-terme", ajoute Pierre Dodion, MD, Vice-Président Exécutif et Directeur Médical d'Innate Pharma. "Nous remercions les patients et les professionnels de santé qui ont participé au développement clinique de Lumoxiti et nous avons à coeur de continuer à répondre aux besoins non satisfaits de cette forme rare de cancer".

L'essai '1053' est un essai clinique de Phase III multicentrique, sans bras contrôle, évaluant l'efficacité, la tolérance, l'immunogénicité et la pharmacodynamique de Lumoxiti en monothérapie, chez 80 patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire, ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. Le critère primaire d'efficacité était un taux de réponses complètes durables, à savoir une réponse complète accompagnée d'une rémission hématologique (RH) d'une durée supérieure à 180 jours.

"L'un des principaux objectifs thérapeutiques pour les patients atteints de leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire est d'obtenir une rémission durable, ce qui peut s'avérer particulièrement difficile chez les patients chez qui les traitements antérieurs ont échoué. Cette analyse à long terme démontre que Lumoxiti a atteint un taux élevé d'efficacité durable, tout en maintenant un profil bénéfice-risque similaire à celui rapporté dans l'analyse primaire", a indiqué Robert J. Kreitman, MD, investigateur senior, chef de la section d'immunothérapie clinique, chef du laboratoire de biologie moléculaire, Center for Cancer Research, National Cancer Institute, et investigateur principal de l'étude clinique de Phase III.

L'analyse finale montre que le profil bénéfice-risque de Lumoxiti est maintenu. Il n'y a pas eu de nouveaux effets indésirables graves et aucun changement en ce qui concerne le syndrome hémolytique urémique (SHU) ou le syndrome de fuite capillaire (SFC). Selon l'analyse primaire de l'étude 1053, les effets indésirables liés au traitement les plus fréquents étaient l'oedème périphérique (39%), les nausées (35%), la fatigue (34%), les maux de tête (33%) et la pyrexie (31%). Des effets indésirables de grade 3/4 liés au traitement ont été signalés chez 24 patients (30%) et des effets indésirables graves liés au traitement chez 14 patients (18%). Des événements SFC de grade 3/4 sont survenus chez 2 patients (2,5%) et 6 patients (7,5%) ont présenté un SHU de grade quelconque. Les événements de SFC et de SHU étaient gérables et réversibles grâce à des soins de soutien et à une surveillance appropriés.

Les effets indésirables apparus au cours du traitement ont entraîné l'arrêt du traitement chez 8 patients (10%) : SHU, n = 4 (5%) ; SFC, n = 2 (2,5%) ; augmentation de la créatinine sanguine, n = 2 (2,5%) ; insuffisance rénale, n = 1 (1,3%) ; vomissements, n = 1 (1,3%) et frissons, n = 1 (1,3%). Quatre décès ont été reportés (y compris les trois décès signalés au cours de l'analyse primaire) : deux dus à la progression de la maladie et deux dus à un effet indésirable (1 de pneumonie et 1 de choc septique). Aucun décès n'a été considéré comme lié au traitement.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/01/2020

Capgemini a annoncé le succès de son offre de rachat sur Altran Technologies. A l’issue du règlement-livraison, qui interviendra le 4 février 2020, Capgemini détiendra 53,57% du capital et au…

Publié le 27/01/2020

Alstom procède aux nominations de trois Senior Vice-Présidents, qui siègeront au sein du Comité exécutif...

Publié le 27/01/2020

Chargeurs tente de résister à la baisse prononcée des marchés ce lundi avec une action qui limite son repli à 0,1% à 17,6 euros...

Publié le 27/01/2020

Victime de prises de bénéfices appuyés, STMicroelectronics redonne 5,3% à 26,3 euros à la mi-journée...

Publié le 27/01/2020

Comment en sortir...