En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 786.17 PTS
+0.49 %
4 792.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
3 809.47
+0.42 %
DAX PTS
10 891.79
+0.33 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+1.97 %
1.141
+0.06 %

Ingenico accuse logiquement le coup

| Boursier | 181 | Aucun vote sur cette news

Le groupe va rester indépendant...

Ingenico accuse logiquement le coup
Credits Ingenico

Ingenico va rester indépendant ! Après des mois de spéculations sur un éventuel rachat du spécialiste des paiements, la société annonce ce matin avoir "décidé de ne pas donner suite aux approches préliminaires dont elle a fait l'objet en vue d'une opération stratégique". Elle entend ainsi se concentrer sur l'accélération de sa performance et sur la préparation d'un nouveau plan stratégique moyen terme. "En conséquence, le Conseil d'administration a décidé de mettre fin aux travaux du comité ad hoc". Ingenico précise qu'il communiquera son plan stratégique moyen terme avant la tenue de son assemblée générale annuelle 2019

Il s'agit de la première grosse décision prise par le tandem constitué de Bernard Bourigeaud et Nicolas Huss depuis le départ de Philippe Lazare de la tête d'Ingenico début novembre.

Approché par Natixis

Ingenico avait dernièrement été approché par Natixis alors que des rumeurs d'un intérêt d'Edenred ont également circulé dans les salles de marché.

Le titre sous pression

Le titre est logiquement sous pression suite à cette annonce. Après 30 minutes d'échanges, il abandonne près de 6% à 53,7 euros, portant ses pertes à environ 35% depuis le premier janvier. La capitalisation boursière de la société, qui reste l'une des dernières indépendantes dans un secteur européen des paiements en pleine consolidation, est désormais de moins de 3,5 MdsE.

Bryan Garnier, qui ne semble pas très surpris par cette communication, reste 'acheteur' de la valeur avec une 'fair value' de 67 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2019

  JCDecaux remporte un nouveau contrat de mobilier urbain publicitaire analogique et digital pour 11 ans à Rotterdam     Paris, le 15 janvier 2019 - JCDecaux SA (Euronext…

Publié le 15/01/2019

Ce brevet renforce la propriété intellectuelle mondiale de Tedopi en immuno-oncologie...

Publié le 15/01/2019

Communiqué financier Tremblay-en-France, le 15 janvier 2019 Aéroports de Paris SA   Aéroports de Paris SA prend acte du refus d'homologation de ses tarifs de redevances…

Publié le 15/01/2019

Le groupe se prépare à accélérer son développement  et à déployer son offre pour l'Industrie 4.0   Paris, le 15 janvier 2019 - Lectra renforce son Comité…

Publié le 15/01/2019

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…