Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 567.32 PTS
-0.07 %
5 560.5
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 405.60
+0.01 %
DAX PTS
13 295.19
+0.04 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.190
-0.09 %

Groupe PSA et Fiat Chrysler officialisent leur mariage

| Boursier | 533 | Aucun vote sur cette news

C'est officiel : Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles vont fusionner et former le quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le...

Groupe PSA et Fiat Chrysler officialisent leur mariage
Credits Reuters

C'est officiel : Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles vont fusionner et former le quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le troisième en chiffre d'affaires. Les deux groupes annoncent ce mercredi la signature d'un accord de rapprochement engageant, en vue de la fusion à 50/50 de leurs activités.

La nouvelle entité affichera des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules, un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros, un résultat opérationnel courant de plus de 11 MdsE, et une marge opérationnelle de 6,6%, sur la base des résultats agrégés de 2018. Ce solide bilan consolidé donne une flexibilité financière et une marge de manoeuvre considérable à la nouvelle entité, tant pour exécuter les plans stratégiques que pour investir dans de nouvelles technologies à long terme, précise PSA.

"Une implantation mondiale équilibrée et rentable"

La nouvelle entité aura une implantation mondiale équilibrée et rentable, avec un portefeuille de marques à la fois emblématiques et très complémentaires, couvrant l'ensemble des segments clés du luxe, du premium et des véhicules particuliers coeur de gamme, en passant par les SUV, les pick-ups et les utilitaires légers. Cette implantation bénéficiera de la force de FCA en Amérique du Nord et en Amérique Latine ainsi que de la position solide du Groupe PSA en Europe. L'équilibre géographique du nouveau groupe sera nettement renforcé : 46% de son chiffre d'affaires sera réalisé en Europe, 43% en Amérique du Nord, sur la base des chiffres agrégés de 2018. La fusion sera une opportunité pour redéfinir la stratégie dans les autres zones.

Les gains d'efficience résultants de l'optimisation des investissements dans les plateformes, des familles de moteurs, des nouvelles technologies ainsi que des économies d'échelle permettront à la nouvelle entité d'améliorer sa performance achats et de créer de la valeur pour ses parties prenantes. Plus des deux tiers des volumes seront concentrés sur deux plateformes, avec environ 3 millions de véhicules par an pour chacune des plateformes small et compact/midsize.

3,7 MdsE de synergies annuelles estimées

Ces économies liées aux technologies, aux produits et plateformes devraient représenter environ 40% des 3,7 milliards d'euros de synergies en année pleine, tandis que les achats - résultant essentiellement d'un effet d'échelle et d'un alignement sur le meilleur prix - contribueront eux aussi à hauteur de 40%. Les 20% restants proviendront d'autres domaines - marketing, informatique, frais généraux et logistique. Ces estimations de synergies ne reposent sur aucune fermeture d'usine liée à la transaction. Elles devraient générer un cash-flow net positif dès la première année et être réalisées à 80% à la fin de la quatrième année. Le coût exceptionnel de réalisation de ces synergies est estimé à 2,8 milliards d'euros.

11 membres au CA

Le Conseil d'Administration sera composé de 11 membres, la majorité étant indépendante. Cinq seront nommés par FCA et son actionnaire de référence (dont John Elkann en tant que Président) et cinq par Groupe PSA et ses actionnaires de référence (dont l'Administrateur Référent et le Vice-Président). A la réalisation de l'opération, le Conseil comprendra deux représentants des salariés de FCA et Groupe PSA. Carlos Tavares occupera la fonction de Chief Executive Officer pour un mandat initial de cinq ans et siègera également au Conseil.

Une société cotée à Paris, Milan et New York

La société mère néerlandaise de la nouvelle entité sera cotée sur les places financières d'Euronext (Paris), de la Borsa Italiana (Milan) et du New York Stock Exchange et bénéficiera de sa forte présence en France, en Italie et aux États-Unis.

Avant la réalisation de l'opération, FCA distribuera à ses actionnaires un dividende exceptionnel de 5,5 milliards d'euros, tandis que Groupe PSA distribuera à ses actionnaires ses 46% d'actions de Faurecia. Par ailleurs, FCA continuera de travailler à la séparation de sa participation dans Comau afin qu'elle soit cédée rapidement après la réalisation de la fusion, pour le bénéfice des actionnaires de la nouvelle entité. Cela permettra aux actionnaires de la nouvelle entité de partager à parts égales les synergies et avantages qui découleront de la fusion, tout en reconnaissant la valeur importante des actifs de Groupe PSA et de FCA, ainsi que leurs forces en termes de parts de marché et de potentiel de leurs marques. Chaque groupe prévoit de distribuer en 2020 un dividende ordinaire de 1,1 milliard d'euros au titre de l'exercice fiscal 2019, sous réserve d'approbation du Conseil et des actionnaires de chaque entreprise. A la réalisation de l'opération, les actionnaires de Groupe PSA recevront 1,742 action de la nouvelle entité pour chaque action du Groupe PSA, tandis que les actionnaires de FCA recevront 1 action de la nouvelle entité pour chaque action FCA.

La finalisation attendue d'ici 12 à 15 mois

La réalisation de la fusion devrait intervenir sous 12 à 15 mois. Elle est soumise aux conditions de réalisation habituelle, notamment au vote des actionnaires des deux groupes lors de leur assemblée générale extraordinaire respective et au respect des exigences de la réglementation (lois antitrust et autres).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

NextStage est fier de voir figurer une de ses participations, BOW qui détient Lexon, dans le classement du des 100 meilleures inventions de 2020 du...

Publié le 26/11/2020

Compte tenu d'une performance meilleure que prévue sur la première partie de son exercice, Rémy Cointreau table désormais sur une croissance organique...

Publié le 26/11/2020

Spie remporte le contrat de maintenance du premier parc photovoltaïque flottant de CNR (Compagnie Nationale du Rhône) La division Industrie de SPIE...

Publié le 26/11/2020

Date : 11/26/2020 Sous-jacent : AtoS Produit : Turbo Illimité Best Call 7891T (ISIN : DE000UC1Q4N4). Echéance : Ouverte Barrière désactivante : 60,1000 Stratégie : Achat à 1,647 euros. Le…

Publié le 26/11/2020

McPhy annonce que, suite à la révision trimestrielle des indices de MSCI, la société cotée intégrera l'indice MSCI World Small Cap...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne