En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-0.26 %
4 879.5
-0.45 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-0.24 %
DAX PTS
10 924.70
-0.04 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.06 %
1.136
-0.00 %

Groupe ADP : vent de spéculations, le titre au sommet

| Boursier | 450 | Aucun vote sur cette news

Il est rare que le titre Groupe ADP bouge autant en bourse...

Groupe ADP : vent de spéculations, le titre au sommet
Credits Reuters

Il est rare que le titre Groupe ADP bouge autant en bourse. Cette journée est donc assez spéciale pour l'action du gestionnaire des aéroports parisiens qui gagne près de 3% à 154,4 euros. La valeur a même touché un peu plus tôt en matinée un nouveau sommet boursier, à 155,7 euros. Si la société a annoncé être en négociations exclusives pour l'acquisition d'Airport International Group (AIG), concessionnaire de l'aéroport international Queen Alia à Amman, ce sont bien les spéculations concernant un éventuel désengagement de l'Etat du capital qui sont à l'origine de la forte hausse du titre.

L'APE (Agence des participations de l'Etat) réfléchit depuis plusieurs mois à céder des participations dans diverses entreprises afin d'alimenter un fonds de 10 milliards d'euros dont le produit doit financer à hauteur d'environ 200 millions par an des investissements dans des secteurs innovants. Et ADP est perçu par le marché comme le dossier idéal pour l'Etat.

Selon 'Les Echos', une nouvelle étape aurait d'ailleurs été franchie dans le processus de privatisation d'ADP puisque l'APE aurait choisi le Crédit Suisse comme conseil financier. Une information toutefois démentie par l'APE qui a nié avoir pris une telle décision, voire même choisi une orientation, concernant d'éventuelles évolutions du capital d'ADP dont elle détient 50,6%... Quoi qu'il en soit, un éventuel allègement de l'Etat dans ADP devra passer au préalable par une modification de la législation actuelle, qui ne permet pas à l'Etat de descendre sous les 50% de l'opérateur d'Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...