En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 365.5
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 234.26
+0.66 %
7 503.38
+0.92 %
1.166
-0.18 %

Grands Moulins de Strasbourg: le redressement judiciaire confirmé

| Boursier | 334 | Aucun vote sur cette news

Les Grands Moulins de Strasbourg ont été placés lundi en redressement judiciaire par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg.

Grands Moulins de Strasbourg: le redressement judiciaire confirmé
Credits Reuters

Les Grands Moulins de Strasbourg ont été placés lundi en redressement judiciaire par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg, qui a fixé la période d'observation à six mois. La société holding avait indiqué 29 août dernier qu'elle était contrainte de demander au tribunal l'ouverture de cette procédure de redressement pour elle-même (GMS SA) et pour sa filiale GMS Meunerie.

Le Groupe GMS et sa principale filiale GMS Meunerie ont rencontré de nombreuses difficultés depuis 2010 - 2012. La chute brutale de l'activité export au premier semestre 2018 a encore aggravé les tensions de trésorerie. Pour y faire face, le fabricant de farine a sollicité l'Administration afin d'obtenir un nouveau gel des sommes dues au titre de la taxe sur la farines ainsi que ses partenaires bancaires.

Perte de l'Angola, principal marché d'exportation

Le Groupe n'a cependant pas pu obtenir les efforts additionnels demandés à l'Etat (la CCSF du Bas-Rhin a rendu le 4 juin 2018 une décision n'accordant pas un moratoire suffisant) et à ses banques (qui, par réponse en date du 24 août 2018, n'ont pas fait droit aux demandes de moratoire du groupe).

GMS a ainsi été contrainte la semaine dernière de se déclarer en cessation des paiements et de solliciter du Tribunal de grande instance de Strasbourg l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire. Les autres filiales du groupe, logées dans des entités juridiques distinctes, ne sont pas à ce jour en état de cessation des paiements.

L'entreprise explique ses difficultés par la perte de son principal marché export, l'Angola, et par une baisse de sa rentabilité, associées à des charges générées par un conflit d'actionnaires et des amendes infligées par l'Autorité de la concurrence.

Nouvelle audience au TGI de Strasbourg le 22 octobre

Selon Otmane Adli, délégué CFTC de GMS, cité par l'agence 'Reuters', "la situation est telle que je pense qu'ils ne vont pas attendre six mois pour faire une restructuration". "Depuis 2012, l'outil de travail est dégradé, ils n'ont pas su investir dans l'outil de travail", a ajouté le syndicaliste, qui dit s'attendre à une nouvelle réduction d'effectifs. Une prochaine audience du TGI de Strasbourg aura lieu dès le 22 octobre.

La direction de l'entreprise affichait en 2017 un chiffre d'affaires de 219,1 millions d'euros pour 441.000 euros de résultat net. GMS a indiqué la semaine dernière qu'elle communiquerait "dans les meilleurs délais ses chiffres au 30 juin 2018 et ses prévisions d'exploitation pour la période d'observation".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

SFR et Canal+ ont annoncé un accord commercial autour de la distribution du bouquet RMC Sport pour les abonnés satellite. Dans le cadre de cet accord, les abonnées satellite du groupe Canal+ …

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...

Publié le 18/09/2018

Visiativ est tombé dans le rouge au premier semestre 2018. Le groupe a accusé une perte nette de 3,6 millions d'euros contre un bénéfice de 0,6 million au 30 juin 2017. L'éditeur et intégrateur…