En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 376.16 PTS
+0.23 %
5 379.0
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 318.02
+0.19 %
DAX PTS
12 181.08
+0.19 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.168
+0.09 %

Grands Moulins de Strasbourg en redressement judiciaire

| Boursier | 506 | Aucun vote sur cette news

La société Grands Moulins de Strasbourg est contrainte de demander auprès du Tribunal de Strasbourg l'ouverture d'une procédure de redressement...

Grands Moulins de Strasbourg en redressement judiciaire
Credits Reuters

La société Grands Moulins de Strasbourg est contrainte de demander auprès du Tribunal de Strasbourg l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire pour elle-même et pour sa filiale GMS Meunerie, a annoncé le groupe hier soir.

Le Groupe GMS et sa principale filiale GMS Meunerie ont rencontré de nombreuses difficultés depuis 2010 - 2012. La chute brutale de l'activité export au premier semestre 2018 a encore aggravé les tensions de trésorerie. Pour y faire face, le groupe a à nouveau sollicité l'Administration afin d'obtenir un nouveau gel des sommes dues au titre de la taxe sur la farines et ses partenaires bancaires.

Le Groupe n'a cependant pas pu obtenir les efforts additionnels demandés à l'Etat (la CCSF du Bas-Rhin a rendu le 4 juin 2018 une décision n'accordant pas un moratoire suffisant) et à ses banques (qui, par réponse en date du 24 août 2018, n'ont pas fait droit aux demandes de moratoire du groupe).

GMS est contrainte de constater son état de cessation des paiements et de solliciter du Tribunal de grande instance de Strasbourg l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire.

Enfin, le destin de GMS Meunerie étant intimement lié à celui de GMS puisqu'elle exploite sur le site de Strasbourg une partie du fonds de commerce de GMS correspondant à la branche d'activité d'industrie et de commerce de la minoterie aux termes d'un contrat de location-gérance conclu avec GMS en qualité de bailleur, il convient de préciser qu'elle a saisi le Tribunal de grande instance de Strasbourg d'une demande d'ouverture de redressement judiciaire à son égard.

Les autres filiales du groupe, logées dans des entités juridiques distinctes, ne sont pas à ce jour en état de cessation des paiements.

La poursuite de l'activité de GMS durant la période d'observation est conditionnée à la réalisation des principales actions suivantes :
- Sur le plan commercial : un maintien à périmètre constant sur les différents segments de marché durant la période d'observation.
- Sur le plan organisationnel : mise en oeuvre d'un plan de réorganisation, en cohérence avec la stratégie commerciale décrite au point précédent, dès le début de la période d'observation.

En vue de financer la période d'observation, GMS pourra procéder à la cession de certains actifs "qui ont fait l'objet de marques d'intérêts de la part d'investisseurs".

GMS communiquera dans les meilleurs délais ses chiffres au 30 juin 2018 et ses prévisions d'exploitation pour la période d'observation. GMS communiquera en outre sur le déroulement de la procédure.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

D'après les données de NPD...

Publié le 19/09/2018

L'allemand va être repris par le géant américain Thor

Publié le 19/09/2018

idi INVESTIR EN PRIVATE EQUITY       Paris, le 19 septembre 2018   Communiqué de mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin 2018     Le…

Publié le 19/09/2018

Engie est sous pression à la mi-journée, en retrait de 2% à 12,2 euros, sur un plancher de 18 mois...

Publié le 19/09/2018

Par courrier reçu le 17 septembre 2018 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 19 septembre, la société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius...