5 360.89 PTS
-0.48 %
5 383.5
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 293.00
-0.05 %
DAX PTS
13 115.05
-0.07 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Gérard Perrier Industrie : lance sa réorganisation capitalistique

| Boursier | 227 | Aucun vote sur cette news

Cette restructuration s'opère hors marché. Elle offre une porte de sortie à Siparex. A terme, Amperra détiendra indirectement, 53,78% du capital de Gérard Perrier Industrie et 69,66% des droits de vote...

Gérard Perrier Industrie : lance sa réorganisation capitalistique
Credits Reuters

Gérard Perrier Industrie (GPI) met en oeuvre de son programme de rachat d'actions. Il s'effectue par rachat d'actions via l'achat d'un bloc de titres hors marché auprès de la société par actions simplifiée Société Financière Gérard Perrier (SFGP), actionnaire majoritaire du spécialiste de la maîtrise de l'électricité au service de l'industrie. Les actions rachetées sont destinées à être annulées.

Gérard Perrier Industrie a racheté hors marché en date du 20 juillet 2017 un bloc de 288.888 de ses propres actions, représentant 7,27% de son capital social, détenu par la société SFGP, contrôlée majoritairement par le groupe familial Perrier/Cacciapuoti, composé de M. Grégoire Cacciapuoti, de la société GC Participations, de Mme Mélanie Ernst (née Cacciapuoti), de M. Clément Cacciapuoti, de M. François Perrier, de la société FP Participations, de Mme Isabelle Perrier, de Mme Magalie Perrier, de Mme Anne-Perrine Perrier et de M. Charles Antoine Perrier.

Ce rachat représente une enveloppe de l'ordre de 13 ME. Le prix des actions rachetées est basé sur la moyenne des cours du titre des 25 jours de cotation précédent le 31 mai 2017, soit 45,87 euros, auquel il a été appliqué une décote de 0,50 euro, soit un prix unitaire arrondi de 45,30 euros et une enveloppe globale de 13.086.626,40 euros.

La société annulera dans les 2 ans les actions issues de ce rachat.

Porte de sortie pour Siparex

Cette opération de rachat par Gérard Perrier Industrie des actions détenues par SFGP s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation actionnariale au sein du concert familial Perrier/Cacciapuoti.

A l'issue de l'opération, Siparex cèdera 200.302 actions SFGP au profit de la société par actions simplifiée Amperra et 27.143 actions SFGP seront rachetées par SFGP elle-même et annulées, permettant ainsi la sortie totale du fonds Siparex au capital de la société SFGP.

De manière concomitante, les sociétés GC Participations et FP Participations (contrôlées respectivement par MM. Grégoire Cacciapuoti et François Perrier) apporteront à la société Amperra, respectivement 178.779 actions et 80 235 actions SFGP. En conséquence, le concert familial Perrier/ Cacciapuoti détiendra, indirectement par l'intermédiaire de SFGP qu'il contrôle, 2.136.895 actions GPI représentant 4.273.790 droits de vote, soit 53,78% du capital et 69,66% des droits de vote de la société.

SFGP passe sous contrôle d'Amperra

A compter de novembre 2017, l'actionnariat de SFGP sera restructuré. D'une part, François Perrier, Isabelle Perrier et Charles Antoine Perrier apporteront respectivement 159.216, 148.891 et 120.319 actions SFGP au profit de la société Amperra. D'autre part, Magalie Perrier, Anne Perinne Perrier, Charles Antoine Perrier, Mélanie Ernst, Clément Cacciapuoti etGrégoire Cacciapuoti cèderont le solde de leurs actions SFGP au profit de la société Amperra.

En conséquence de ces opérations, le capital social de GPI demeurera inchangé et le capital de SFGP sera intégralement détenu par Amperra. Cette entité détiendra indirectement, par l'intermédiaire de SFGP dont elle aura pris le contrôle, 2 136 895 actions GPI représentant 4.273.790 droits de vote, soit 53,78% du capital et 69,66% des droits de vote. Un pacte d'associés sera signé entre les associés de la société Amperra. Notamment, il comporte une promesse d'achat par tous les autres associés des titres détenus Grégoire Cacciapuoti et/ou François Perrier en cas de non renouvellement contre leur gré de leur fonction de mandataire social au sein de GPI.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Les banques centrales sont de nouveau sur le devant de la scène, mais cette fois-ci pour de simples confirmations attendues par les...

Publié le 12/12/2017

Réaction à la forte hausse des intérimaires en novembre...

Publié le 12/12/2017

Boeing, tout en annonçant une hausse de 20% de son dividende trimestriel à 1,71 dollar par action, a fait savoir qu'il allait étendre son programme de rachat d'actions de 14 à 18 milliards de…

Publié le 12/12/2017

Calme plat sur le dossier Compagnie des Alpes après la publication des comptes annuels de la société...

Publié le 12/12/2017

Atos a proposé de racheter Gemalto à 46 euros. La SSII cherche l'appui du conseil d'administration...

CONTENUS SPONSORISÉS