5 427.19 PTS
-
5 421.5
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 324.77
-
DAX PTS
13 183.53
-
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-
Nikkei PTS
22 855.03
-0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Genomic Vision : présentation de résultats intermédiaires dans le papillomavirus humain à la conférence Eurogin 2017

| Boursier | 127 | Aucun vote sur cette news

Les premiers résultats encourageants avaient été annoncés en mai 2017 sur la base d'une analyse intermédiaire portant sur 126 patientes positives pour au moins un des 14 HPV à haut risque...

Genomic Vision : présentation de résultats intermédiaires dans le papillomavirus humain à la conférence Eurogin 2017
Credits Genomic Vision / Agnès Janin

Genomic Vision vient de présenter les résultats intermédiaires de son étude clinique dans le HPV (papillomavirus humain) à la conférence annuelle Eurogin 2017 (EUropean Research Organisation on Genital Infection and Neoplasia) à Amsterdam, Pays-Bas.

Initiée en juillet 2016, l'étude EXPL-HPV-002 a pour objectif primaire d'évaluer l'intégration du virus HPV comme un biomarqueur diagnostique des lésions précancéreuses à haut risque et nécessitant une prise en charge adaptée. Les premiers résultats encourageants avaient été annoncés en mai 2017 sur la base d'une analyse intermédiaire portant sur 126 patientes positives pour au moins un des 14 HPV à haut risque. Ils montrent que l'intégration de 14 souches HPV à haut risque (HPV-HR) détectée par le peignage moléculaire présente un indicateur pertinent du degré de sévérité des lésions précancéreuses. A date, 472 patientes, âgées de 25 à 65 ans, ont été incluses (dont 164 patientes présentant des lésions de haut grade et 31 patientes présentant des lésions de bas grade) dans l'étude sur un total d'environ 600 patientes et l'analyse finale des résultats est prévue pour le début d'année 2018.

Les résultats intermédiaires ont été présentés à Eurogin durant une session portant sur les marqueurs moléculaires et biologiques par le Dr. Vladimír Dvorak, médecin-chef du Centre de gynécologie ambulatoire de Brno en République tchèque et principal investigateur de l'étude : "Les résultats cliniques à date soulignent l'importance du peignage moléculaire dans l'amélioration du diagnostic des lésions précancéreuses du col de l'utérus. Ils doivent naturellement être confirmés sur un nombre plus important de patientes, l'analyse statistique finale nécessitant 60 patientes présentant des lésions de bas grade et 60 patientes présentant des lésions de haut grade. En cas de résultats finaux positifs, le peignage moléculaire constituera un nouvel outil performant pour évaluer avec plus de précision la sévérité des lésions et donc le risque de développer un cancer du col de l'utérus et ainsi offrir aux patientes une prise en charge optimale".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS