En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

GeNeuro et Servier obtiennent des résultats encourageants dans le traitement de la sclérose en plaques

| Boursier | 248 | Aucun vote sur cette news

Un effet sur la remyélinisation est observé à partir de 24 semaines à la dose la plus élevée. L'analyse des données complètes à 12 mois de l'étude de Phase 2b est attendue pour le 1er trimestre 2018...

GeNeuro et Servier obtiennent des résultats encourageants dans le traitement de la sclérose en plaques
Credits Stefan Wermuth / Reuters

GeNeuro et Servier présentent les analyses post hoc des données à 6 mois de l'étude de Phase 2b Change-MS avec GNbAC1 dans le traitement de patients souffrant de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR). Celles-ci mettent en évidence un effet anti-inflammatoire chez les patients actifs à 24 semaines à la dose la plus élevée des trois doses testées (18 mg/kg). De plus, à la même dose, un effet prometteur a été observé à 24 semaines sur le processus de remyélinisation.

GNbAC1 est un anticorps monoclonal qui neutralise une protéine d'enveloppe rétrovirale pathogène (pHerv-W Env), codée par un rétrovirus endogène humain de la famille Herv-W. Les résultats de l'étude Change-MS à 6 mois évaluant le GNbAC1 ont été présentés aujourd'hui par le Professeur Hans-Peter Hartung, Chef du Service de Neurologie de l'Hôpital Universitaire de Düsseldorf (Allemagne), et investigateur principal de l'étude Change-MS, lors du congrès MSParis2017 (7ème congrès conjoint Ectrims-Actrims). Les diapositives présentées par le Professeur Hartung sont disponibles sur le site web de GeNeuro.

L'analyse des patients actifs a porté sur les 121 patients (45% des patients inclus) qui présentaient au moins une lésion en T1 après injection de gadolinium (Gd+) sur l'IRM cérébrale à l'inclusion. Une diminution significative des lésions T1 Gd+ a été mise en évidence à 24 semaines à la dose la plus élevée (18 mg/kg) de GNbAC1 (p=0,008). Des effets similaires ont été observés sur d'autres mesures par IRM de la neuroinflammation, telles que le nombre de lésions T2 nouvelles et/ou élargies, et les lésions actives uniques combinées (Combined Unique Active Lesions). La remyélinisation observée après le traitement par GNbAC1 a été mesurée par RTA (Ratio de Transfert d'Aimantation en IRM au niveau de la substance blanche d'aspect normal (Normal Appearing White Matter - NAWM) et du cortex cérébral des patients.

"Les effets de GNbAC1 sur l'inflammation ainsi que sur la remyélinisation à la dose la plus élevée à 24 semaines, sont très encourageants. Nous sommes en présence d'un nouveau mécanisme d'action visant à bloquer une cause potentielle de la maladie. Ces analyses nous aident à comprendre comment GNbAC1 agit ainsi que les bénéfices potentiels qu'il peut apporter aux patients. Nous attendons avec impatience la confirmation de ces résultats après l'analyse des données à 48 semaines", indique le Professeur Hans-Peter Hartung. Christian de Bodinat, Directeur du Pôle d'Innovation thérapeutique Neuro-psychiatrie de Servier ajoute : "Ces résultats positifs confirment notre détermination à poursuivre le développement de cette nouvelle approche en collaboration étroite avec GeNeuro pour les patients souffrant de sclérose en plaques. Nous sommes très enthousiastes à l'idée d'apporter un potentiel traitement de rupture à ces patients".

Jesús Martin-Garcia, Président Directeur Général de GeNeuro conclut "Les analyses effectuées sont prometteuses, particulièrement en ce qui concerne le besoin médical clé non satisfait pour des traitements favorisant la remyélinisation. Nous attendons avec impatience de pouvoir confirmer ces bénéfices potentiels après l'analyse des résultats complets de cette étude à 12 mois, attendus au premier trimestre 2018".

L'étude de Phase 2b Change-MS est une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo réalisée chez 270 patients souffrant de SEP-RR inclus dans 50 centres cliniques situés dans 12 pays européens.
L'analyse des données complètes à 12 mois de l'étude de Phase 2b est attendue pour le 1er trimestre 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…