En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Gemalto peine à passer les 50 euros

| Boursier | 443 | 3 par 3 internautes

Malgré l'offre de Thales, le titre stagne depuis hier...

Gemalto peine à passer les 50 euros

AlphaValue a relevé de 45 à 53 euros sa valorisation de Gemalto. Une valeur fondamentale plus qu'un objectif, qui reste étonnante compte tenu de l'offre à 51 euros déposée par Thales et recommandée unanimement par le conseil d'administration de Gemalto. Le marché garde d'ailleurs une certaine retenue puisque le titre évolue à 49,42 euros ce matin. "Plus de 66% des actionnaires de Gemalto doivent encore approuver l'offre de Thales", explique l'analyste avant d'ajouter "il pourrait être tentant pour tout actionnaire avec le soutien de la famille Quandt de contrarier le vote pour obtenir un bonus, disons un bonus de 20%, qui refléterait mieux la valorisation antérieure et le positionnement stratégique de Gemalto". Quant à miser sur une surenchère, l'exercice paraît compliqué compte tenu de la contrainte d'avoir le soutien de l'Etat Français, à qui la solution Thales convient.

La réticence du marché à faire progresser davantage l'action Gemalto vers le prix d'offre pourrait s'expliquer par une inconnue, la position du CFIUS, l'organe américain qui contrôle les opérations stratégiques venant de l'étranger. Un risque qui n'est pas nul, écrivait hier Oddo BHF, surtout sur les entités comme Safenet et Vormetric. Car même si Thales est solidement implanté outre-Atlantique et a déjà franchi l'écueil CFIUS sur d'autres opérations, certains actifs de Gemalto sont particulièrement sensibles.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…