5 453.58 PTS
+0.74 %
5 411.00
+0.87 %
SBF 120 PTS
4 354.65
+0.87 %
DAX PTS
12 490.96
+0.55 %
Dowjones PTS
24 264.87
+0.75 %
6 626.72
+1.73 %
Nikkei PTS
22 319.61
+0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Gemalto peine à passer les 50 euros

| Boursier | 343 | 3 par 3 internautes

Malgré l'offre de Thales, le titre stagne depuis hier...

Gemalto peine à passer les 50 euros

AlphaValue a relevé de 45 à 53 euros sa valorisation de Gemalto. Une valeur fondamentale plus qu'un objectif, qui reste étonnante compte tenu de l'offre à 51 euros déposée par Thales et recommandée unanimement par le conseil d'administration de Gemalto. Le marché garde d'ailleurs une certaine retenue puisque le titre évolue à 49,42 euros ce matin. "Plus de 66% des actionnaires de Gemalto doivent encore approuver l'offre de Thales", explique l'analyste avant d'ajouter "il pourrait être tentant pour tout actionnaire avec le soutien de la famille Quandt de contrarier le vote pour obtenir un bonus, disons un bonus de 20%, qui refléterait mieux la valorisation antérieure et le positionnement stratégique de Gemalto". Quant à miser sur une surenchère, l'exercice paraît compliqué compte tenu de la contrainte d'avoir le soutien de l'Etat Français, à qui la solution Thales convient.

La réticence du marché à faire progresser davantage l'action Gemalto vers le prix d'offre pourrait s'expliquer par une inconnue, la position du CFIUS, l'organe américain qui contrôle les opérations stratégiques venant de l'étranger. Un risque qui n'est pas nul, écrivait hier Oddo BHF, surtout sur les entités comme Safenet et Vormetric. Car même si Thales est solidement implanté outre-Atlantique et a déjà franchi l'écueil CFIUS sur d'autres opérations, certains actifs de Gemalto sont particulièrement sensibles.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

AIRBUSL'avionneur européen communiquera ses résultats du premier trimestre.AMUNDILe gestionnaire d'actifs dévoilera ses résultats du premier trimestre.DBV TECHNOLOGIESLa biotech communiquera son…

Publié le 26/04/2018

Inquiétant ?

Publié le 26/04/2018

Facebook n’est pas près de perdre des amis au sein de la communauté des investisseurs. En dépit du scandale Cambridge Analytica sur d’importantes fuites de données personnelles, le numéro un…

Publié le 26/04/2018

Axa (+0,23% à 23,47 euros) a lancé l’introduction en Bourse de sa filiale américaine, Axa Equitable Holdings (AEH), ainsi que le début des présentations aux investisseurs dans le cadre de cette…

Publié le 26/04/2018

  26 avril 2018       PUBLICATION MENSUELLE DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE   Articles L.233-8 II du…