En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Geci International s'offre un spectaculaire rebond

| Boursier | 279 | Aucun vote sur cette news

Geci International remonte de 22,2% en clôture à 0,22 euro dans un volume massif de 9,7 millions de titres, représentant 7,3% du tour de table...

Geci International s'offre un spectaculaire rebond
Credits Reuters

Geci International remonte de 22,2% en clôture à 0,22 euro dans un volume massif de 9,7 millions de titres, représentant 7,3% du tour de table. La valeur s'envole, alors que le prochain rendez-vous financier sur le dossier est programmé pour le 31 juillet 2018 avec les résultats annuels 2017/2018 (prévus après bourse).

Pour l'exercice 2017/2018, le groupe avait publié déjà mi-mai un chiffre d'affaires en croissance de 15,5% à plus de 28 millions d'euros, avec une accélération de la croissance à 21,8% au second semestre - tirée par la montée en puissance du Pôle Informatique et Télécoms, ainsi que du Pôle Ingénierie, tourné vers les véhicules autonomes et les nouvelles mobilités. Le groupe insistait sur son repositionnement stratégique sur la Digitalisation, les Véhicules Autonomes et la Cybersécurité.

Geci Advanced Technologies, société israélienne, est devenue une filiale à 100% de Geci International. Spécialisée dans la Cybersécurité, l'Internet des Objets et les Véhicules Autonomes, cette entité complètement intégrée doit permettre au groupe "d'offrir de nouvelles solutions innovantes aussi bien en France qu'à l'International".

Ces développements pour le groupe se sont matérialisés par la signature d'un premier partenariat avec la société israélienne TripleCyber, filiale du groupe AMANET, acteur de référence de la cybersécurité.

Etud Integral, filiale à 100%, a été repositionnée comme un acteur incontournable dans le secteur de la mobilité (propulsion électrique, voitures hybrides et autonomes) avec un niveau d'activité mensuel "en quasi doublement depuis juillet dernier".

Au Brésil la filiale du groupe "a continué d'être l'une des plus dynamiques avec d'ores et déjà 25% des effectifs du groupe employés dans ce pays, notamment dans les Télécoms, un secteur en forte croissance, qui bénéficie d'une conjoncture locale favorable".

La France, avec près de 80% du chiffre d'affaires du groupe, a bénéficié d'un fort développement en ligne avec la forte croissance des marchés liée à la digitalisation de l'industrie et des services.

Le groupe a poursuivi au cours de l'exercice son recrutement intensif. Il compte au 31 mars 2018 un effectif total de 492 personnes contre 420 personnes au 31 mars 2017.

Geci International évoquait également, le mois dernier, des perspectives de croissance à deux chiffres pour l'exercice 2018-19. Fort de son positionnement sur les nouveaux métiers innovants, le groupe a pour ambition de soutenir sa croissance et anticipe pour l'exercice 2018-19 une progression à deux chiffres de son chiffre d'affaires, lui permettant d'améliorer nettement sa rentabilité.

Digitalisation, Cybersécurité, Internet des Objets et Nouvelles Mobilités sont les axes essentiels de la stratégie de niche à forte valeur ajoutée du groupe, qui entend élargir son offre et sa base opérationnelle.

Parallèlement, Geci International poursuit sa recherche de partenariats stratégiques dans des technologies à fort potentiel. Il renforce également son implantation internationale avec l'objectif d'élargir son assise commerciale et démultiplier son offre globale.

Enfin, notons que selon l'agence 'Reuters', le Skylander, un avion biturbopropulseur qui devait être assemblé en Lorraine par Sky Aircraft, une filiale de Geci International, jusqu'à sa liquidation judiciaire en 2013, devrait être finalement construit par le Chinois Tianjiao General Aviation. L'agence cite Bertrand Becker, avocat de la région Lorraine qui avait subventionné le projet. Le tribunal de commerce de Briey a entériné la semaine dernière l'offre de l'entreprise de Suzhou pour 1,9 millions d'euros, comme l'indiquait samedi le journal 'L'Est Républicain'. L'avionneur s'engagerait à installer deux chaînes de montage en France et deux en Chine, ajoute encore Reuters.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…