En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 484.34 PTS
+0.15 %
5 482.50
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 394.75
+0.24 %
DAX PTS
12 353.45
+0.02 %
Dowjones PTS
26 562.05
-0.68 %
7 548.75
+0.00 %
1.177
+0.16 %

Fnac Darty : en baisse avec Ceconomy

| Boursier | 401 | Aucun vote sur cette news

Le groupe allemand accuse une nouvelle perte trimestrielle...

Fnac Darty : en baisse avec Ceconomy
Credits Reuters

Fnac Darty manque le rebond du marché parisien ce mardi, en baisse de 0,7% à 77,15 euros vers la mi-séance, pénalisé par les pertes annoncées par son premier actionnaire, Ceconomy. Le groupe allemand, qui détient 24% de l'agitateur culturel, a fait état état d'une résultat opérationnel (Ebit) de -30 millions d'euros pour le troisième trimestre de l'exercice 2017-2018, contre -49 ME pour la même période de l'an dernier.

Du côté de la 'bottom line', Ceconomy a accusé une perte de 0,32 euro par action au troisième trimestre de son exercice décalé, compte tenu d'une provision pour dépréciation de 138 millions d'euros de sa participation dans Metro, le distributeur dont il s'est scindé l'an dernier. Quant au chiffre d'affaires, il est en baisse de 1% à 4,598 milliards d'euros.

Ceconomy, qui a renforcé son bilan en juin avec l'entrée du groupe de télécoms allemand Freenet, a dit qu'il allait réduire ses coûts de 250 millions d'euros sur les cinq prochaines années et qu'il serait prudent en matière d'ouvertures de nouveaux magasins.

Le groupe teuton a reconduit par ailleurs sa guidance annuelle d'une légère hausse de son chiffre d'affaires en 2017-2018 et d'une croissance inférieure à 5% de son Ebit.

Le titre Ceconomy accuse un repli de plus de 8% à 6,4 euros à la Bourse de Francfort, ce qui porte à 50% environ la chute du dossier depuis le 1er janvier, sur fond de difficultés en Russie, notamment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le titre pointe en queue de SRD...

Publié le 25/09/2018

Benjamin Smith, le nouveau directeur général d'Air France-KLM, serait pressenti pour être également nommé jeudi 27 septembre, en conseil d'administration, directeur général d'Air France.…

Publié le 25/09/2018

La filiale Baikowski vise la bourse

Publié le 25/09/2018

Dans des volumes soutenus, Recylex flambe de 13% à 7,7 euros après avoir obtenu l'accord de l'ensemble des partenaires financiers concernés pour...

Publié le 25/09/2018

Antalis plonge de 9% à 1,24 euro dans les premiers échanges, sanctionné après son avertissement sur résultats...